•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des maladies qui s'évitent

Une cellule saine

Une cellule

Photo : iStock

Radio-Canada

Les personnes atteintes de l'alzheimer au début d'une étude de cinq ans étaient 69 % moins susceptibles d'être admises à l'hôpital pour soigner un cancer que celles qui n'étaient pas atteintes. Une réalité qui se vérifie aussi dans l'autre sens.

Le cancer et la maladie d'Alzheimer ne font pas bon ménage, montrent les données d'une étude menée sur plus de cinq ans auprès de 3020 personnes de plus de 65 ans.

Ainsi, les personnes atteintes de l'alzheimer étaient 69 % moins susceptibles d'être admises à l'hôpital pour soigner un cancer que celles qui n'étaient pas atteintes.

La situation peut également se vérifier dans l'autre sens: les personnes atteintes du cancer au début de l'étude avaient 43 % moins de risques de développer la maladie neurodégénérative que celles qui n'avaient pas de tumeurs.

Au début de l'étude, 164 personnes (5,4 %) avaient déjà l'alzheimer et 522 autres (17,3 %) avaient reçu un diagnostic de cancer.

Durant l'étude, 478 ont développé une démence et 376 un cancer.

Les auteurs des travaux estiment que d'autres recherches sont nécessaires afin de tirer des conclusions.

Selon l'une des chercheuses, la Dre Catherine Roe, l'association ne serait pas uniquement due au fait qu'une personne atteinte d'une maladie meurt avant de contracter l'autre.

Découvrir les liens entre les deux maladies nous aidera à mieux les comprendre et ouvrira certainement d'autres possibilités de traitement.

Dre Catherine Roe

L'alzheimer et le cancer sont deux maladies caractérisées par un comportement cellulaire anormal.

Dans le premier cas, une mort cellulaire excessive se produit, alors que le deuxième est caractérisé par une augmentation du développement cellulaire.

Le détail de ces travaux est publié dans le journal Neurology.