•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La veuve de l'auteur de Millénium refuse 3,1 millions

Des romans de la trilogie Millenium du suédois Stieg Larsson dans une librairie d'Arles, en France.

Des romans de la trilogie Millenium du suédois Stieg Larsson dans une librairie d'Arles, en France.

Photo : AFP / Gérard Julien

Radio-Canada

L'ex-compagne de Stieg Larsson, auteur de la célèbre trilogie Millénium, refuse l'offre de la famille de l'écrivain visant à mettre fin à la polémique sur l'héritage et les droits d'auteur.

La polémique sur la succession de Stieg Larsson, auteur de la trilogie à succès Millénium, se poursuit.

La veuve de l'auteur a refusé l'offre de conciliation de 2 millions d'euros, soit 3,1 millions de dollars canadiens, proposée par la famille de l'écrivain. « Elle a reçu une offre et l'a rejetée », a déclaré à l'agence de presse suédoise TT Joakim Larsson, le frère de l'auteur.

Stieg Larsson, décédé d'une crise cardiaque en 2004, n'avait pas préparé de testament. Il n'était pas marié et n'avait pas d'enfant avec sa conjointe. Selon la loi suédoise, son héritage et ses droits d'auteur reviennent donc automatiquement à sa famille, soit son père et son frère.

Sa veuve, Eva Gabrielsson, n'a aucun droit légal sur la succession. Elle a toutefois demandé à la famille de Larsson de renoncer à l'héritage à son profit. Mme Gabrielsson a fait valoir que l'homme n'avait plus de contacts avec son père et son frère depuis longtemps, alors qu'elle a vécu avec lui pendant 32 ans, jusqu'à sa mort.

« Nous lui avons offert de l'argent pour qu'elle puisse vivre confortablement financièrement », réplique de son côté Joakim Larsson.

En novembre, le père de Stieg Larsson, Erland, et son frère Joakim avaient proposé 20 millions de couronnes (3 millions de dollars canadiens) à Eva Gabrielsson pour mettre un terme à la polémique.

Mort avant le succès

Stieg Larsson, ancien journaliste, est mort avant que sa trilogie Millénium ne devienne un succès planétaire. Il est mort des suites d'une crise cardiaque, en novembre 2004, à l'âge de 50 ans. C'était un an avant la parution du premier tome de la série, Les hommes qui n'aimaient pas les femmes.

Après sa sortie en Suède, en 2005, le roman a remporté un énorme succès. La trilogie a été traduite dans une trentaine de langues et le premier roman a été adapté au cinéma. Plusieurs ont fait des parallèles entre le personnage de journaliste de la série et l'auteur, qui était rédacteur en chef d'Expo, une revue qu'il avait fondée et qui luttait contre l'extrême droite.

Avec les informations de Agence France-Presse