•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des manifestants jouent les trouble-fête

Manifestation à Montréal contre les Jeux olympiques de Vancouver.

Photo : La Presse canadienne / Peter McCabe

Radio-Canada

Environ 150 manifestants opposés à la tenue des Jeux olympiques de Vancouver de 2010 tentent de perturber le spectacle entourant l'arrivée de la flamme olympique à la place Jacques-Cartier, dans le Vieux-Montréal. La flamme poursuit aujourd'hui sa tournée au Québec.

À Montréal, environ 150 manifestants ont retardé l'arrivée de la flamme olympique place Jacques-Cartier, dans le Vieux-Montréal, et perturbé les festivités entourant son passage, jeudi soir.

Brandissant des banderoles et criant des slogans, les manifestants, des jeunes pour la plupart, ont notamment dit appuyer les Autochtones, qui soutiennent qu'on leur a dérobé des terres de façon à aménager des pistes de ski.

Ils ont également dénoncé les dommages que fait à l'environnement la tenue des Jeux olympiques ainsi que la promotion de « l'embourgeoisement » qui l'entoure. Les manifestants affirment que le commerce olympique ne profite qu'aux élites politiques et économiques qui commanditent la compétition.

Les manifestants étaient pacifiques, mais ils étaient bien déterminés à rester. Les policiers les ont finalement fait quitter les abords de la scène, ce qui a nécessité une vingtaine de minutes.

Les célébrations, qui devaient commencer vers 18 h 30, ont débuté aux alentours de 20 h. Le spectacle, qui devait durer deux heures, n'a duré qu'une demi-heure, la prestation de Gregory Charles ainsi que les feux d'artifice prévus ayant été annulés.

Le dernier relayeur de la flamme était attendu à 19  h 30 pour allumer une vasque communautaire, qui a finalement été allumée aux alentours de 20 h 30.

Les manifestants les plus récalcitrants sont restés sur place, sous haute surveillance. Selon le Service de police de la Ville de Montréal, il n'y a eu aucune arrestation et aucun blessé. La manifestation était organisée par plusieurs groupes, dont Indigenous Solidarity Committee et Action mondiale des peuples - Montréal.

En matinée, la flamme a débuté son parcours à Laval, où plus de 5000 personnes, en majorité des écoliers, ont assisté à une cérémonie. L'ancienne patineuse artistique Josée Chouinard, qui a participé aux Jeux olympiques dans les années 90, a porté le flambeau.

Le flambeau a par la suite sillonné les rues de 6 arrondissements montréalais et de 10 villes de l'île avant de se rendre à la place Jacques-Cartier. L'ancien champion du monde de Formule 1 Jacques Villeneuve a fait partie des relayeurs.

La flamme s'est ensuite déplacée à Ottawa. L'ancienne championne olympique de patinage artistique Barbara Ann Scott a porté le flambeau jusqu'à la Chambre des communes.

Vendredi, la flamme débutera son périple dans Lanaudière, avant de se diriger dans les Laurentides, en passant notamment par les villes de Repentigny, Joliette, Saint-Jérôme et Mirabel. La flamme sera de retour dans la région d'Ottawa-Gatineau pour la fin de la semaine.

Jusqu'à aujourd'hui, plus de 4000 Canadiens ont porté le flambeau, sur une distance d'environ 25 000 kilomètres à travers le pays. En octobre, lors du premier jour du relais de la flamme à Victoria, en Colombie-Britannique, des manifestants opposés à la tenue de la compétition ont contraint les organisateurs à modifier le trajet de la flamme.

La flamme est attendue à Vancouver pour la cérémonie d'ouverture des Jeux le 12 février 2010.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !