•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une volte-face critiquée

Façade restante de l'église Saint-Vincent-de-Paul

Façade restante de l'église Saint-Vincent-de-Paul

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste sollicite une consultation publique sur l'avenir du terrain.

Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste réitère sa demande de consultation publique sur l'avenir du site de l'ancienne église Saint-Vincent-de-Paul.

Le groupe dénonce la volte-face du maire de Québec, Régis Labeaume, qui affirmait lundi être désormais favorable au projet hôtelier de l'homme d'affaires Jacques Robitaille.

Le comité rappelle que, durant la campagne électorale, des candidats de l'Équipe Labeaume s'étaient plutôt prononcés en faveur de la construction de logements locatifs.

« Ça semblait être la position prise pas son équipe en campagne électorale. Or, maintenant, on se rend compte qu'il fait un virage complet et qu'il se range derrière le promoteur, derrière un projet que personne, à part peut-être son entourage, n'a pu voir. C'est inacceptable », a déclaré Mathieu Houle-Courcelles, membre du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !