•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cadeaux empoisonnés

Un garcon reçoit un cadeau

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

Un tiers des jouets vendus en Amérique du Nord contient des produits toxiques comme du plomb et du mercure, montre une enquête menée sur plusieurs centaines d'articles par un regroupement américain de consommateurs.

Alors que la saison des achats du temps des fêtes bat son plein, les conclusions d'une enquête consacrée à la toxicité des jouets pourraient inquiéter les parents.

Selon le regroupement américain de consommateurs Ecology Center, pas moins du tiers des jouets vendus en Amérique du Nord contient des produits toxiques.

Sur les 700 jouets testés, 32 % contenaient des métaux lourds ou des produits chimiques dangereux pour la santé, comme du plomb, du cadmium, de l'arsenic et du mercure.

Le regroupement affirme toutefois que le nombre de produits contenant un taux excessif de plomb a baissé des deux tiers depuis 2007, au moment où le scandale des millions de jouets contaminés en provenance de Chine a éclaté.

Ce métal nocif pour le système nerveux est quand même présent dans une proportion supérieure à la limite admise par les autorités fédérales américaines dans 18 % des jouets testés.

Parmi ces jouets figurent des produits aussi populaires qu'un ensemble de bicyclette pour Barbie, des ponchos pour enfants du grand distributeur Wal-Mart ou des sacs à main en plastique à l'effigie de la poupée Dora.

Parmi les autres produits toxiques, quelque 3,3 % des jouets présentaient un taux dangereux de cadmium, un métal qui peut causer des dommages aux reins et au foie et 1,3 % contenaient de l'arsenic.

Le regroupement s'inquiète aussi de la proportion de jouets (42 %) qui contiennent du PVC, un plastique de faible qualité dangereux pour la santé humaine et l'environnement.

Ecology Center a recensé depuis trois ans quelque 4000 produits destinés aux enfants. La base de données est disponible sur le site HealthyStuff.org.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !