•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mouvement de défense du français

Drapeau du Québec

Photo : iStock Photo

Radio-Canada

Un mouvement pour la protection du français voit le jour afin de contrer l'anglicisation de la couronne sud de Montréal. Il s'agit de la troisième région qui compte le plus grand nombre d'immigrants au Québec.

Un groupe pour la protection du français vient d'être créé en Montérégie. Lié au Mouvement Montréal français, le Mouvement Montérégie français veut lutter contre l'anglicisation de la couronne sud de la métropole.

« L'île de Montréal s'anglicise et puis ça déborde en périphérie. Le français est en perte de vitesse à plusieurs endroits, à Brossard, à Châteauguay, à Delson, à La Prairie, à Longueuil », affirme le porte-parole du groupe, l'auteur Yves Beauchemin.

Le mouvement entend donc faire la promotion du français dans cette région en participant à l'accueil et à la francisation des nouveaux arrivants.

La Montérégie est la troisième région qui compte le plus grand nombre d'immigrants au Québec. Si le groupe y voit un lien, il ne rejette cependant pas la faute sur ces derniers.

« C'est notre attitude vis-à-vis le français [le problème]. Québec s'adresse presque systématiquement en anglais aux nouveaux arrivants. C'est la mollesse du gouvernement Charest pour défendre le français et en faire la promotion », affirme Yves Beauchemin.

Il pointe aussi comme coupable les jugements de la Cour suprême, dont le dernier qui a invalidé la loi 104. Cette loi votée en 2002 fermait la porte aux enfants allophones qui entraient dans les écoles publiques anglaises après un passage dans une école privée.

« Ce jugement est la 200e modification, ou à peu près, que la Cour suprême impose à la loi 101 et puis là, ça touche la langue d'enseignement. »

Le Mouvement Montérégie français sera lancé officiellement dimanche par un rassemblement dénonçant cette récente décision du plus haut tribunal du pays.