•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une maladie vasculaire?

Vaisseaux sanguins du cerveau
Vaisseaux sanguins du cerveau. Photo: iStock
Radio-Canada

Un médecin italien soutient que la maladie considérée jusqu'à maintenant comme auto-immune serait en fait une perturbation de la circulation sanguine caractérisée par une incapacité du système veineux à drainer efficacement le sang du système nerveux.

La compréhension même de la sclérose en plaques par la médecine est remise en question par un chercheur italien, qui associe maintenant la sclérose en plaques à une maladie vasculaire qui se traite par une simple chirurgie.

Le Dr Paulo Zamboni, de l'Université de Ferrara, affirme que la maladie décrite jusqu'à maintenant comme neurologique et auto-immune serait en fait une perturbation de la circulation sanguine caractérisée par une incapacité du système veineux à drainer efficacement le sang du système nerveux central.

Ce trouble serait la cause de l'augmentation de la pression dans les veines du cerveau et de la moelle épinière, et provoquerait des lésions dans ces organes.

Mieux encore: le Dr Zamboni affirme avoir guéri certaines personnes atteintes. Il a découvert que 90 % de ses 65 patients avaient des veines difformes ou bloquées. Il a alors pratiqué une angioplastie chez certains.

Le résultat surprend: 73 % des patients opérés ne ressentaient plus de symptômes de la maladie après 2 ans.

La Société canadienne de la sclérose en plaques a réagi à la découverte en invitant les chercheurs à lui soumettre des demandes de subvention pour pousser la recherche davantage dans cette nouvelle voie.

Malgré l'enthousiasme engendré par le potentiel de la recherche [...], nous ne devons pas perdre de vue que l'information diffusée concerne des résultats préliminaires.

Société de la SP

La société conseille donc aux personnes atteintes de SP de suivre les recommandations de leur médecin et de ne pas interrompre leur traitement.

La sclérose en plaques est l'affection neurologique la plus répandue parmi les jeunes adultes du Canada. Elle se manifeste le plus souvent chez des personnes dont l'âge varie de 15 à 40 ans, qui en subiront les effets imprévisibles toute leur vie.

En août dernier, des chercheurs de l'Université McGill avaient annoncé qu'un traitement immunosuppresseur expérimental contre la sclérose en plaques (SEP) entraînait la rémission complète chez des souris.

Le Canada a un des taux les plus élevés de sclérose en plaques (SP) au monde, avec environ 1000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année.