•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

John McCain sermonne le Canada

John McCain, en marge du Forum sur la sécurité internationale d'Halifax

John McCain

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Participant à un forum sur la sécurité internationale à Halifax, l'ancien candidat à la présidence des États-Unis juge que le Canada fait erreur en annonçant dès maintenant le retrait de ses troupes d'Afghanistan pour 2011.

L'ancien candidat à la présidence des États-Unis John McCain plaide pour le maintien d'une présence militaire importante en Afghanistan afin d'empêcher les talibans de reprendre le contrôle du pays.

Selon le sénateur de l'Arizona, le Canada fait erreur en annonçant dès maintenant qu'il compte retirer ses troupes d'Afghanistan en 2011.

John McCain a tenu ces commentaires samedi à Halifax, où il assiste à un forum sur la sécurité internationale. Au total, 300 experts, militaires et politiciens prennent part à cette réunion, dont le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, le ministre de la Défense du Canada, Peter MacKay, et plusieurs de ses homologues.

L'histoire nous montre que si nous fixons une date de départ, l'ennemi va simplement attendre qu'on parte.

Une citation de :John McCain

John McCain plaide en faveur d'une présence militaire forte en sol afghan pour aider à reconstruire le pays. « Si notre engagement n'est pas clair et solide, nous ne gagnerons pas la guerre », dit-il. Et selon lui, la seule stratégie de retrait envisageable est celle du « succès ».

M. McCain souhaite que M. Obama annonce au plus vite l'envoi de nouveaux soldats sur le terrain.

Le commandant des forces de l'OTAN en Afghanistan, Stanley McChrystal, en réclame 40 000, alors qu'il y en a actuellement 68 000. Le président américain devrait faire connaître sa décision au cours des prochains jours.

Hillier croit beaucoup en Obama

Le général canadien à la retraite Rick Hillier, qui a commandé les forces alliées en Afghanistan, fonde beaucoup d'espoir en Barack Obama. « Il pourrait influencer l'opinion partout au monde, estime-t-il. Il est un bon communicateur et un leader. »

Selon lui, Obama peut convaincre plusieurs pays, dont le Canada et d'autres d'Europe, de l'importance de la mission militaire en Afghanistan.

Il ajoute que l'OTAN a besoin d'une vision claire et articulée de la mission si elle veut reprendre le dessus sur les talibans dans les 18 prochains mois, et il croit que Barack Obama est la bonne personne pour la présenter.

Rick Hillier et John McCain ont livré leurs commentaires une journée après qu'Ottawa eut commencé à faire part de ses plans concrets pour sa sortie d'Afghanistan prévue en 2011.

Le ministre de la Défense, Peter MacKay, a fait savoir qu'il avait discuté avec d'autres pays, dont les États-Unis, pour trouver une façon d'assurer la sécurité des diplomates et des travailleurs humanitaires canadiens qui resteront en Afghanistan une fois les militaires retirés.

Son homologue américain, le secrétaire de la Défense, Robert Gates, a déclaré pour sa part que son pays était déjà bien préparé au départ des Canadiens.

À l'extérieur de la conférence, une centaine de manifestants ont dénoncé la présence des troupes canadiennes en Afghanistan.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !