•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean rate la cible

Olivier Jean

Olivier Jean

Photo : AFP / Goh Chai Hin

Radio-Canada

Olivier Jean demeure en terrain connu à Marquette, celui des disqualifications. Son impair privera le Canada d'un troisième patineur sur 1000 m aux Jeux de Vancouver.

Les malheurs d'Olivier Jean frappent de plein fouet la délégation canadienne.

La disqualification du patineur de Lachenaie aux préliminaires du 1000 m, vendredi, à la Coupe du monde de Marquette, privera son équipe d'un troisième participant aux Jeux de Vancouver.

Seulement deux unifoliés pourront donc prendre le départ de l'épreuve en Colombie-Britannique.

Le troisième billet devait être acquis en évitant les faux pas. Tous les Canadiens en lice au Michigan devaient en effet terminer dans le top 10 pour assurer au Canada une pleine représentation.

Jean avait pourtant la voie libre pour accéder au tour suivant. Seul le Chinois Jialiang Han représentait une réelle menace dans sa vague de préliminaires, le Japonais Yuzo Takamido et le Kazakh Artur Sultangaliyev étant, en théorie, des proies faciles.

Jean a tenté un double dépassement intérieur, mais a accroché Han au passage. Le geste n'a pas échappé aux officiels, qui l'ont sanctionné.

« Olivier connaissait une bonne journée, il n'avait pas été menacé encore dans ses courses, a lancé Yves Hamelin, directeur du programme national. Sa dernière vague était plus relevée, il aurait pu être un peu plus patient avant de tenter un dépassement. Il était solide et clairement capable de se classer parmi les deux premiers. »

Sa fin amère fait écho à celles qu'il a connues le week-end dernier, à Montréal. L'athlète à la chevelure hirsute avait alors été disqualifié dans les épreuves de 1000 et 1500 m.

Le 1000 m sera cependant la seule épreuve où le Canada ne pourra compter sur trois représentants à Vancouver, tant chez les hommes que chez les femmes. Les doutes avaient déjà été dissipés au 500 m et le sont maintenant au 1500 m, en raison du classement de Guillaume Bastille.

Le patineur de Rivière-du-Loup terminera assurément dans le top 32 de l'épreuve selon les résultats combinés de Marquette et de Montréal, même s'il a subi l'élimination au deuxième tour des qualifications au Michigan et terminé 17e dans la métropole québécoise.

Sans faute

À l'exception de Jean, tous les autres patineurs canadiens ont eu la main heureuse en qualifications du 1000 m.

François et Charles Hamelin ont chacun remporté leur vague, tout comme Kalyna Roberge et Tania Vicent chez les femmes. L'Albertaine Jessica Gregg, elle, s'est contentée de la 2e place pour laisser la Bulgare Evgenia Radanova régler le peloton.

Les relais masculin et féminin ont quant à eux obtenu leur billet pour les demi-finales.