•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Un peu d'anxiété » - Tagliani

Alexandre Tagliani

Photo : McDonald Motorsport

Philippe Crépeau

Alexandre Tagliani participe ce week-end à la course Nationwide de Phoenix pour l'équipe canadienne McDonald Motorsport.

Après la course d'Alexandre Tagliani à Montréal pour McDonald Motorsport, le propriétaire Randy McDonald avait promis un volant au Québécois pour une course NASCAR sur ovale.

Promesse tenue.

Ce devait être au Texas, le week-end dernier, c'est finalement Bobby Hillin qui a eu le volant et qui a fini 23e. Pour Tagliani, ce sera à Phoenix ce week-end.

« Ça a été repoussé d'une semaine, explique Alexandre Tagliani à Radio-Canada Sports, car Randy pense qu'il aura plus besoin de moi à Phoenix.

C'est une petite piste d'un mille, et l'auto souffre de sous-virage sur ce type de piste. Il faut travailler sur la voiture pour essayer de l'améliorer. Il pense que ce sera un avantage de m'avoir pour cette course-là. »

Randy McDonald sait très bien ce que Tagliani peut faire. Il en a eu la preuve sur le circuit Gilles-Villeneve au mois d'août. À ce moment, au volant de la Dodge no 81, il a roulé dans le top 5.

« J'aime bien Randy McDonald. Je veux aider l'équipe, car j'ai eu du plaisir avec elle, se souvient-il. On a accompli des miracles à Montréal, on a été extrêmement rapide, je suis remonté trois fois de l'arrière du peloton à l'avant, avant qu'un carambolage me sorte du top 5. »

Le mieux possible

Malgré son projet en IndyCar (équipe Fazzt) qui l'accapare, Tagliani se rend volontiers à Phoenix. Il compte bien réussir le mieux possible.

« Moi, quand j'embarque dans une voiture, je fais ma job, et j'essaie d'aider l'équipe. Cette équipe est sous-budgetée, rappelle-t-il, c'est une petite équipe, mais c'est le fun de travailler avec eux.

En plus, ils ont vraiment hâte de me revoir dans la voiture. Quand tu es voulu, c'est le fun », ajoute-t-il.

La Dodge no 81 est au 25e rang du classement des constructeurs. Elle est donc déjà qualifiée pour la course. Alexandre Tagliani sera dans les meilleures conditions pour rouler.

« Je n'ai pas vraiment de pression, je ne joue pas ma carrière avec cette course-là, c'est pour cela que ça aide. »

Mais il sera aux aguets, car ce sera une première pour lui.

« C'est un autre défi, je n'ai jamais fait d'ovale avec une voiture Nationwide. C'est quelque chose de nouveau, donc tu l'approches avec un peu d'anxiété parce que tu n'as jamais fait cela », conclut-il.