•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le plus grand drapeau acadien

Drapeau acadien

Le drapeau géant de Saint-Louis-de-Kent

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un drapeau acadien géant flottera bientôt au-dessus de Saint-Louis-de-Kent, au Nouveau-Brunswick, pour souligner le 125e du tricolore étoilé.

Un drapeau acadien géant flottera bientôt au-dessus de Saint-Louis-de-Kent, au Nouveau-Brunswick, à l'occasion du 125e anniversaire du tricolore étoilé.

Ce village est le berceau du drapeau acadien. En 1884, l'abbé de la paroisse, Marcel-François-Richard, a proposé ce drapeau.

Aujourd'hui, le drapeau qui sera érigé dans la municipalité est tellement grand qu'il faut tout un gymnase pour l'étendre. Louis Arsenault, maire de Saint-Louis-de-Kent, précise qu'il mesure 30 pieds par 60 pieds, et qu'il flottera à 130 pieds du sol.

« Sûrement le plus grand drapeau acadien du monde. La compagnie qui nous a vendu le mat du drapeau nous dit que c'est le plus haut des Maritimes », souligne Louis Arsenault.

On espère qu'une fois hissé, le drapeau géant sera bien visible des villages environnants.

« C'est une fierté pour nous autres d'avoir un drapeau géant acadien à Saint-Louis-de-Kent. On est reconnu comme le berceau du drapeau acadien. Donc, il est tout à fait normal qu'on ait le drapeau qui flotte le plus haut et le plus gros », affirme Bernard Landry, président des célébrations du 125e anniversaire du drapeau acadien.

Le symbole d'une lutte

Bien plus qu'une fierté, ce drapeau évoque le combat des Acadiens. Pierre Godin, maire de Petit-Rocher, se souvient de l'époque où il était député et du tollé que sa proposition de hisser le drapeau acadien à l'Assemblée législative avait suscité chez les anglophones.

« À l'hôtel Lord Beaverbrook où je demeurais, ils ont eu au moins 200 appels pour me faire déloger de là, disant que les gens n'étaient pas contents que j'habite là. Alors, les anglophones n'ont pas été très gentils », explique Pierre Godin.

La motion a cependant été acceptée le 11 avril 1984. Depuis ce jour, le tricolore étoilé flotte sur l'édifice parlementaire.

« C'est plus qu'un symbole pour moi parce que d'avoir ce drapeau acadien hissé un peu partout ici et là et en permanence, ça veut dire qu'il y a des francophones qui existent. Ça marque une présence de francophones », affirme Pierre Godin.

Le drapeau géant sera hissé dimanche à Saint-Louis-de-Kent. Cette cérémonie clôturera les célébrations du 125e anniversaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !