•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lutte autour d'un testament

Chargement de l’image

La mère du défunt boxeur entourée de proches, portant sa ceinture de champion du monde.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La veuve et la famille d'Arturo Gatti se disputent, devant le tribunal, l'héritage du boxeur.

La famille et la veuve d'Arturo Gatti se retrouvent au tribunal pour obtenir l'héritage du boxeur mort au Brésil en juillet dernier.

Au coeur du litige, deux testaments. L'un a été rédigé devant notaire trois semaines avant la mort du boxeur. Il prévoit la division des avoirs en trois parties: une pour sa veuve Amanda Rodriguez, une autre pour leur fils, et la troisième pour Sofia Gatti, la fille du défunt née d'un précédent mariage.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Amanda Rodrigues lors de sa libération, le 30 juillet dernier

Photo : La Presse canadienne / AP/Clemilson Campos/JC Imagem

La veuve d'Arturo Gatti veut toucher l'héritage pour subvenir à ses besoins et ceux de son fils.

La famille du boxeur conteste la validité du testament. Elle présente une copie d'un autre document, datant de 2007, qui ne comporte aucune signature et qui n'a pas été enregistré.

Les Gatti contestent aussi la cause de la mort du boxeur, le suicide, déterminée par les autorités brésiliennes.

La veuve du boxeur avait d'abord été soupçonnée et interrogée dans cette affaire avant d'être libérée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !