•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marc Bureau garde son siège

Marc Bureau

Sans grande surprise, le maire sortant de Gatineau obtient un deuxième mandat à l'issue d'une course à trois. Il obtient 44 % des suffrages.

Sans grande surprise, le maire sortant Marc Bureau a obtenu un deuxième mandat à la mairie de Gatineau, dimanche, à l'issue des élections municipales. Il obtient 44 % des suffrages.

Ses deux plus proches rivaux, le conseiller municipal Aurèle Desjardins et l'ex-président de l'Association canadienne de la police professionnelle Tony Cannavino, obtiennent respectivement 27 % et 24 % des votes.

Le garagiste Luc Desjardins (2 %), le directeur de l'Association régionale de soccer Richard Gravel (1 %) et l'enseignant à la retraite Roger Fleury (2 %) se sont partagé le reste des votes.

Bien qu'il obtienne une avance confortable, le maire Bureau ramasse moins d'appuis que les suffrages combinés de ses deux principaux adversaires. Il a par ailleurs vu sa majorité fondre par rapport à 2005, où il avait obtenu 68,3 % des suffrages.

Le maire Bureau s'est dit heureux de représenter de nouveau les citoyens pour les quatre prochaines années, mais a déploré le faible taux de participation. « À Gatineau, il y a quand même juste 38 % des citoyens qui sont allés voter et peut-être que tout ce qui se passe à l'extérieur de la Ville de Gatineau a nui un petit peu. Je ne peux pas savoir qu'elle est la raison majeure, mais le taux de participation a baissé de près de 10 % », déplore-t-il.

Par ailleurs, M. Bureau a dit avoir plusieurs projets pour la ville, dont la réalisation du projet Rapibus et l'ouverture du nouveau complexe sportif prévue pour janvier.

Aurèle Desjardins, qui s'est adressé le premier à ses partisans, a dit accepter le résultat du vote. L'ex-conseiller municipal ignore pour le moment ce qui l'attend sur le plan professionnel, mais n'entend pas retourner en politique pour le moment.

Tony Cannavino s'est quant à lui montré très déçu du résultat. Il estime que les Gatinois ont voulu autre chose que ce qu'il avait à leur proposer. Il espère que Gatineau prendra sa place de quatrième ville en importance au Québec.

À la fermeture des bureaux de scrutin, le taux de participation enregistré, incluant le vote par anticipation, était de 38,47 % à Gatineau. Lors des élections municipales de 2005, 47,87 % des électeurs avaient exercé leur droit de vote.

Du sang neuf au conseil

Par ailleurs, plusieurs nouveaux visages apparaîtront autour de la table du conseil à la suite de ce scrutin.

Dans le district de Buckingham, où la conseillère sortante Jocelyne Houle ne sollicitait pas de nouveau mandat, Maxime Pedneaud-Jobin obtient un premier mandat à l'issue d'une course à quatre. L'homme, qui a été actif dans la relance de la laiterie de l'Outaouais, l'a emporté avec plus de 50 % des voix sur son plus proche rival Luc St-Jacques.

Mireille Apollon fait aussi son entrée au conseil et obtient sa revanche dans le district de l'Orée-du-Parc. Elle défait le conseiller sortant Claude Millette avec quelque 65 % des voix. Aux élections partielles de 2008, M. Millette l'avait emporté sur Mme Apollon par 13 voix.

Dans le district de Limbour, Nicole Champage succède à Simon Racine, qui ne sollicitait pas de nouveau mandat. Elle avait été défaite par M. Racine en 2005 et accède pour la première fois au conseil.

Dans le district D'Aylmer, le poète et romancier Stefan Psenak n'a pas réussi à défaire le conseiller sortant Frank Thérien, mais le résultat a été très serré. Il y aura un dépouillement judiciaire dans ce district, tout comme dans celui de Bellevue, où Sylvie Goneau a été élue par une très mince majorité.

Les élus par district

  1. 1. Aylmer (Frank Thérien, réélu)
  1. 2. Lucerne (André Laframboise, réélu)
  1. 3. Deschênes (Alain Riel, réélu)
  1. 4. Plateau-Manoir-des-Trembles (Maxime Tremblay, élu)
  1. 5. Wright-Parc-de-la-Montagne (Patrice Martin, réélu)
  1. 6. Orée-du-Parc (Mireille Apollon, élue)
  1. 7. Saint-Raymond-Vanier (Pierre Philion, réélu)
  1. 8. Hull-Val-Tétreau (Denise Laferrière, réélue)
  1. 9. Limbour (Nicole Champagne, élue)
  1. 10. Touraine (Denis Tassé, réélu)
  1. 11. Promenades (Luc Angers, réélu sans opposition)
  1. 12. Carrefour-de-l'Hôpital (Patsy Bouthillette, élue sans opposition)
  1. 13. Versant (Joseph De Sylva, réélu)
  1. 14. Bellevue (Sylvie Goneau, élue)
  1. 15. Lac-Beauchamp (Stéphane Lauzon, élu)
  1. 16. Rivière-Blanche (Yvon Boucher, réélu)
  1. 17. Masson-Angers (Luc Montreuil, réélu)
  1. 18. Buckingham (Maxime Pedneaud-Jobin, élu)

Deux conseillers ont été élus sans opposition à la fin de la période de mise en candidature. Il s'agit de Luc Angers, qui entreprend un deuxième mandat dans le district des Promenades, et de Patsy Bouthillette, une nouvelle venue en politique municipale qui représentera le nouveau district du Carrefour-de-l'Hôpital.

Gatineau est la quatrième ville en importance au Québec et compte 248 000 habitants.