•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fredericton promet de l'aide

La centrale de Dalhousie

La centrale thermique d'Énergie NB à Dalhousie (archives).

Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick effectuera une étude pouvant mener à l'établissement d'un collège à Dalhousie afin de compenser la fermeture de la centrale électrique et la perte de quelque 85 emplois.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick prend au sérieux le cri d'alarme lancé cette semaine par le maire de Dalhousie, Clément Tremblay.

Le ministre Donald Arseneault, qui représente cette région au Cabinet, entend déployer tous les efforts possibles pour aider cette ville qui va perdre sa centrale thermique, dans la foulée de l'achat d'Énergie Nouveau-Brunswick par Hydro-Québec.

La fermeture à moyen terme de la centrale thermique privera la Ville de Dalhousie de 1,6 million de dollars en impôts fonciers et elle entraînera la perte de quelque 85 emplois.

Donald Arseneault, ministre de l'Éducation postsecondaire et député de Dalhousie-Restigouche-Est, envisage de créer un campus anglais du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick à Dalhousie.

Dalhousie demande ce campus depuis déjà quelques années. « Entendre le ministre Arseneault dire qu'il a demandé à ses sous-ministres de faire une étude de faisabilité pour un collège anglophone me réjouit », indique le maire, Clem Tremblay.

Donald Arseneault estime qu'il y a un besoin pour ce type d'institution puisqu'il n'y a aucun campus pour les anglophones au nord de Miramichi et de Woodstock.

« Voilà une opportunité de mettre une infrastructure en place qui aiderait, un, la municipalité au niveau de l'assiette fiscale, mais deux, c'est un investissement stratégique dans notre jeunesse », a déclaré Donald Arseneault.

Cette jeunesse apporterait un élément de fraîcheur dans la ville. « Avoir en exemple 400 jeunes adultes dans la communauté peut vraiment redonner beaucoup plus de vie à une communauté qui a besoin beaucoup plus de vie et d'espoir », ajoute M. Arseneault.

En plus du nouveau centre correctionnel dont la construction débutera bientôt, le ministre Arseneault indique que le gouvernement confirmera la construction d'un foyer de soins de 30 millions de dollars.

Il reste maintenant au ministre Arseneault à convaincre le Cabinet de Shawn Graham des avantages d'ouvrir aussi un établissement collégial dans la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !