•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Six Bandidos reconnus coupables

bandidos

Le jury déclare les six accusés coupables de meurtre prémédité de huit motards. La tuerie avait été qualifiée par les autorités de « pire massacre de l'histoire de l'Ontario ».

Le jury au procès des Bandidos est parvenu à un verdict: les six accusés sont reconnus coupables des meurtres de huit autres motards, survenus en 2006 dans le sud-ouest de l'Ontario.

Wayne Kellestine, Michael Sandham et Dwight Mushey sont reconnus coupables de huit chefs d'accusation de meurtre prémédité.

Frank Mather et Marcelo Aravena sont tous deux reconnus coupables d'une accusation d'homicide involontaire et de sept chefs d'accusation de meurtre prémédité.

Brett Gardiner est reconnu coupable de deux accusations d'homicide involontaire et de six chefs d'accusation de meurtre prémédité.

Au Canada, la culpabilité à une accusation de meurtre prémédité signifie la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Courtes délibérations

Les jurés avaient commencé à délibérer mercredi matin, plus de six mois après le début des procédures. Durant le procès, plus de 70 témoins ont défilé en cour.

Lors des plaidoiries finales, le procureur principal a fait valoir que la tuerie avait été méticuleusement planifiée et qu'elle ne pouvait être que le résultat d'un travail « bien orchestré ». La Couronne a affirmé qu'il est impossible que le massacre ait été l'oeuvre d'une seule ou même de deux personnes.

De leur côté, certains avocats de la défense ont tenté de minimiser le rôle de leur client durant leurs plaidoyers finaux.

La scène du crimeLes corps ont été retrouvés dans des véhicules abandonnés en avril 2006. Photo : PC / Steve Martin

Rappel des événements

Le 8 avril 2006, les corps de huit hommes affiliés aux Bandidos ont été découverts dans un champ de Shedden, en Ontario.

Les autorités ont qualifié cette affaire de « pire massacre de l'histoire de l'Ontario » et d'opération de nettoyage interne des Bandidos.

Cinq individus ont été arrêtés en Ontario au lendemain de la tuerie et une seconde opération policière, menée au Manitoba, a permis d'arrêter trois autres individus. Six d'entre eux ont été traduits en justice, et les deux autres ont été relâchés.