•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un promoteur prêt à investir 300 millions

La résidence pour personnes retraitées sera construite devant le Ludoplex.

La résidence pour personnes retraitées sera construite devant le Ludoplex.

Radio-Canada

Jean-Claude Fortin prévoit notamment construire une résidence pour personnes âgées de 330 unités sur le terrain situé devant le Ludoplex.

Le promoteur Jean-Claude Fortin ne manque pas de projets pour la Ville de Trois-Rivières. L'homme d'affaires se dit prêt à investir jusqu'à 300 millions de dollars pour aménager le secteur du Ludoplex.

Mercredi, M. Fortin a notamment annoncé la construction d'une résidence de 330 unités d'habitation pour personnes retraitées autonomes devant le Ludoplex. Le projet est évalué à 50 millions de dollars.

Par ailleurs, le promoteur projette également la construction d'un hôtel sur ce terrain.

Qui plus est, Jean-Claude Fortin songe à acquérir l'hippodrome pour y construire un centre de foires, ce qui augmenterait ses investissements à plus de 300 millions de dollars.

Selon le maire sortant, Yves Lévesque, ce projet démontre que la Ville a le vent dans les voiles. « C'est une bonne nouvelle. Quand on dit qu'on est en croissance à Trois-Rivières, on le prouve encore. Ce n'est pas juste dans des paroles. C'est les résultats qui comptent. »

André Carle mécontent

Le candidat à la mairie de Trois-Rivières, André Carle, qui tenait son dernier point de presse de campagne en même temps que l'annonce du projet en face du Ludoplex, a pour sa part manifesté son mécontentement face à cette situation. « Lévesque démontre encore de quelle façon il se fout de la population. Il empêche aussi les candidats qui ont des choses à dire à avoir l'exposure médiatique nécessaire à passer leur message. Donc, c'est vraiment une manoeuvre électorale d'avoir enligné une conférence de presse en même temps que la nôtre ce matin », a-t-il déclaré.

De son côté, la Ville mentionne que l'heure et l'organisation de la conférence de presse n'étaient pas son initiative, mais plutôt celle du promoteur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !