•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le double attentat revendiqué

Des hommes transportent le cercueil d'un proche au lendemain du double attentat à Bagdad.

Des hommes transportent le cercueil d'un proche au lendemain du drame.

Photo : AFP / Ahmad Al-Rubaye

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'État islamique d'Irak, la branche irakienne d'Al-Qaïda, revendique le double attentat qui a fait 155 morts dimanche à Bagdad, selon un site américain.

Le centre américain de surveillance de sites islamistes SITE rapporte que le groupe l'État islamique d'Irak, la branche irakienne d'Al-Qaïda, a revendiqué le double attentat qui a fait 155 morts et 500 blessés à Bagdad dimanche.

Selon le centre, le communiqué a été posté sur les sites djihadistes et est daté du 26 octobre. Son authenticité n'a toutefois pu être confirmée dans l'immédiat.

« Des kamikazes ont visé les nids d'infidélité et les piliers de l'État chiite du refus sur la terre du califat », dit le texte.

« Parmi les cibles choisies figuraient le ministère de l'oppression qu'est le ministère de la Justice et l'assemblée provinciale de Bagdad; [...] les ennemis ne comprennent que le langage de la force », poursuit le communiqué.

L'attaque a été imputée par le gouvernement à Al-Qaïda et « ses alliés » pour torpiller les élections prévues en janvier.

Par ailleurs, le double attentat de dimanche a provoqué une vague de colère au pays. Le gouverneur de Bagdad Salah Abdel Razzaq a appelé mardi au limogeage du ministre irakien de l'Intérieur et du responsable des forces de sécurité de la capitale.

M. Abdel Razzaq a sévèrement critiqué les forces de sécurité, qu'il a accusées de négligence et même de collusion avec les auteurs.

Le groupe l'État islamique d'Irak avait déjà revendiqué les attentats du 19 août à Bagdad, qui avaient visé les ministères des Affaires étrangères et des Finances et fait près de 100 morts.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !