•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau baccalauréat en français

Garderie

Une garderie (archives)

Radio-Canada

L'Université de l'Île-du-Prince-Édouard se prépare à offrir un baccalauréat en éducation en français conçu pour les éducatrices qui travaillent dans les garderies.

L'Université de l'Île-du-Prince-Édouard s'apprête à offrir un baccalauréat en éducation en français en matière d'éducation. Cette formation est spécialement conçue pour les éducatrices qui travaillent dans les garderies.

Lorsque les garderies de la province seront intégrées au système scolaire public, dans un an, les enseignants devront détenir un baccalauréat en éducation ou être inscrits à un programme en vue de l'obtenir.

Les éducatrices de garderie qui n'ont pas le baccalauréat et qui souhaitent continuer d'enseigner à la maternelle auront un délai de six ans pour compléter leur formation universitaire.

Les francophones qui souhaitent décrocher ce diplôme dans leur langue n'auront pas à s'exiler, grâce au nouveau programme de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard.

La formation pourrait bien être livrée sous différentes formes, indique Raymond Doiron, de la Faculté d'éducation. Il explique que quelques cours seront offerts en salle de classe les samedis ou les soirs pendant la semaine. Les étudiants pourront aussi suivre des cours à distance, ajoute-t-il.

À la garderie française de Charlottetown, Nancy Kitson, sait bien que le nombre de postes d'enseignants de maternelles françaises sera limité, mais elle veut quand même suivre la formation universitaire.

« Je pense qu'ils vont chercher beaucoup d'éducatrices pour enseigner à l'immersion, alors c'est une chose que je pourrais faire aussi », prévoit Mme Kitson.

L'Université de l'Île-du-Prince-Édouard prévoit accueillir une quinzaine d'étudiants francophones dans son nouveau programme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !