•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découverte importante dans le lac Érié

Lac
Radio-Canada

Des scientifiques américains ont fait une découverte importante qui pourrait expliquer la surabondance d'algues bleues dans le lac Érié.

Des scientifiques américains ont fait une nouvelle découverte dans une zone peu connue du lac Érié qu'ils nomment la « zone morte ». Cette zone doit son nom à un manque d'oxygène dans l'eau. Ce manque d'oxygène était jusqu'à maintenant attribué à la présence de phosphore, mais les chercheurs Darren Bade et Bob Heath de l'université Kent State, en Ohio, concluent que c'est plutôt la présence d'azote qui serait en cause.

Les deux chercheurs ont cru pendant plus de 30 ans que le phosphore était la principale cause de la zone morte dans le bassin occidental du lac Érié. Toutefois, après avoir analysé les échantillons de sédiments recueillis dans la baie de Sandusky, du côté américain du lac, les deux chercheurs concluent que la présence d'azote serait responsable de 5 à 80 % de la consommation d'oxygène.

Selon un chercheur à l'Institut de recherche environnementale des Grands Lacs de l'Université Windsor, Jan Ciborosky, il s'agit d'un autre processus chimique très complexe qui peut expliquer en partie la surabondance d'algues bleues et qui pourrait nécessiter de nouvelles stratégies de gestion dans le lac Érié.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !