•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faire campagne dans le cyberespace

Radio-Canada

Barack Obama. Voilà le nom qui revient le plus souvent lorsqu'il est question de réseaux sociaux et de politique. Tous saluent sa contribution et qualifient de véritable révolution sa présence dans le réseau social Facebook, le site de microblogues Twitter et le site de partage de vidéos YouTube lors de la campagne présidentielle de 2008.

Au Québec et au Canada, de nombreux politiciens surfent sur cette vague et tentent de faire leur marque dans le cyberespace. C'est particulièrement évident ces jours-ci au Québec, en raison de la campagne en vue des élections municipales du 1er novembre.

Même le Directeur général des élections du Québec s'est lancé dans une offensive web pour inciter les électeurs à aller voter. Il a mis en ligne le site RDN-TV (le Réseau des nouvelles), où des capsules vidéo humoristiques veulent montrer l'importance de se prévaloir de son droit de vote.

La journaliste Carole Aoun a cherché à savoir si les réseaux sociaux changeaient la manière de faire de la politique aujourd'hui. Elle s'est entretenue avec plusieurs politiciens actifs dans le cyberespace, mais aussi avec des observateurs de la scène politique et des spécialistes de la communication politique.