•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Régis Labeaume dévoile son projet

Régis Labeaume

Régis Labeaume lors du point de presse

Radio-Canada

Désireux de rapatrier une équipe de la LNH à Québec, le maire de Québec annonce que la Ville est prête à débourser 50 millions de dollars pour financer un nouvel amphithéâtre. Il demande toutefois 350 millions à Québec et à Ottawa.

Le maire Régis Labeaume a dévoilé vendredi matin les détails de son projet de construction d'un amphithéâtre à Québec. La Ville, a-t-il annoncé, est prête à investir 50 millions de dollars dans ce projet.

Comme le projet est évalué à 400 millions de dollars, il demande à Québec et à Ottawa d'investir 350 millions, soit 87,5 % du coût total de la construction. Il lance également l'idée de créer une loterie spéciale de Loto-Québec pour financer le projet.

Le maire Labeaume souligne que, de façon générale, le gouvernement fédéral a peu investi pour les infrastructures sportives à Québec et dans l'est du pays. Selon lui, il est temps que la Ville de Québec obtienne sa part du gâteau.

Bien qu'il se dise prêt à investir 50 millions de dollars dans ce projet, le maire Labeaume affirme qu'aucune augmentation de taxes ne serait nécessaire pour le financer. L'augmentation des taxes suivrait l'inflation, selon le maire.

Il se fait d'ailleurs rassurant quant à la capacité de payer de la Ville. Celle-ci a adopté un programme de réfection des infrastructures de 7 milliards de dollars pour les 15 prochaines années. « Notre participation dans ce nouvel amphithéâtre était déjà réfléchie et prévue dans ces investissements », dit-il.

André Richelieu, professeur de marketing sportif à l'Université LavalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

André Richelieu, professeur de marketing sportif à l'Université Laval

Le nouvel amphithéâtre comprendrait 18 000 places. Sa construction commencerait en 2010, si l'argent peut être réuni, et se terminerait en 2012. Par conséquent, le retour d'une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH) dans la Vieille Capitale ne peut être possible qu'à partir de 2012.

Outre le retour d'une équipe de la LNH, le nouvel amphithéâtre de la Vieille Capitale pourrait servir à la présentation de championnats mondiaux et à la présentation d'événements culturels d'envergure.

Selon les prévisions, le nouvel amphithéâtre serait occupé entre 225 et 250 soirs par année, soit 2 soirs sur 3. Actuellement, le Colisée est occupé 158 soirs par année.

Selon M. Labeaume, il en coûterait deux fois moins cher pour entretenir un nouvel amphithéâtre que pour entretenir le Colisée actuel.

Le maire a remercié l'homme d'affaires Jacques Tanguay, le président des Remparts de Québec, Claude Rousseau, et l'avocat et homme d'affaires Marcel Aubut, ancien propriétaire des Nordiques de Québec, pour leur collaboration dans ce projet. Il a précisé que leur appui concernait le projet, mais qu'il n'était pas de nature politique.

Il a remercié l'ancien gardien de but de la LNH devenu entraîneur-chef et propriétaire des Remparts de Québec, Patrick Roy, pour sa présence à la conférence de presse.

Il a également remercié le groupe de gens d'affaires « J'ai ma place » qui a contribué, au cours de la dernière année, à raviver la flamme des gens de Québec pour la construction d'un nouvel amphithéâtre.

Sam Hamad et Josée Verner réagissent

Le gouvernement Charest est ouvert à l'idée d'investir dans un nouvel amphithéâtre. Le ministre responsable de la Capitale Nationale, Sam Hamad, n'est toutefois pas prêt à dire si Québec va débourser plus que les 50 millions de dollars déjà promis.

« On ne prendra pas de décision aujourd'hui, sauf qu'on est ouverts pour un projet d'amphithéâtre. Ce qui est important, c'est que le contribuable en ait pour son argent », a-t-il déclaré.

Régis Labeaume demande à Québec et à Ottawa de verser chacun 175 millions de dollars. La ministre fédérale Josée Verner dit que la province doit s'engager avant que les conservateurs investissent.

Des maires et des gens d'affaires appuient Labeaume

Les maires de plusieurs villes de l'est du Québec ont donné leur appui par écrit au projet, notamment les maires de Saguenay, de Baie-Comeau, de Rimouski, de Gaspé et de Trois-Rivières.

Le maire de L'Ancienne-Lorette, Émile Loranger, soutient que la région de Québec a les moyens de financer ce projet et les gouvernements fédéral et provincial devraient investir.

Toutefois, ajoute Émile Loranger, il faudrait que d'autres infrastructures d'envergure internationale soient rattachées au projet. « Je pense que la grosse gaffe qu'il ne faudrait pas faire, c'est de voir trop petit en partant. Tant qu'à faire quelque chose, on le fait comme il faut ou on ne le fait pas du tout. On gaspille plus souvent en étant radin dans nos investissements parce qu'après ça on est obligé de recommencer. Réparer quelque chose ça coûte toujours plus cher que le faire comme il faut, en partant. »

Les Remparts seraient locataires de cet amphithéâtre. L'un des propriétaires de l'équipe, Jacques Tanguay, appuie le projet, tout comme Patrick Roy, mais il dit qu'il n'est pas question pour le moment de s'impliquer dans le dossier pour trouver du financement.

Quant à la nouvelle présidente de la chambre de commerce de Québec, Liliane Laverdière, elle dit que les gens d'affaires sont prêts à proposer des moyens de financement originaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !