•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jugé comme un adulte

Brandon Pardi, peu après le drame en 2007

Brandon Pardi, peu après le drame en 2007

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Brandon Pardi, qui avait mortellement happé la petite Bianca Leduc à L'Île-Perrot en octobre 2007, sera jugé devant un tribunal pour adultes. La Cour suprême du Canada a rejeté sa requête pour subir un procès en Chambre de la jeunesse.

La Cour suprême a tranché: Brandon Pardi, qui avait mortellement happé la petite Bianca Leduc à L'Île-Perrot en 2007, devra être jugé comme un adulte, et non en Chambre de la jeunesse comme il le réclamait.

Le plus haut tribunal du pays refuse d'entendre la cause et ne donne aucun motif pour justifier sa décision.

Brandon Pardi est accusé de négligence criminelle et de conduite dangereuse ayant causé la mort. Le jeune conducteur avait frappé de plein fouet la fillette de 3 ans alors qu'elle décorait, pour l'Halloween, l'avant de la demeure de sa gardienne, le 31 octobre 2007. L'enfant est morte sur-le-champ.

Brandon Pardi avait eu 18 ans le jour même du drame. Son avocat avait déposé une requête pour que son client soit jugé en Chambre de la jeunesse.

Par la suite, la Cour du Québec, se basant sur un précédent albertain, avait jugé qu'une grâce de 24 heures pouvait être consentie à une personne ayant commis un acte criminel le jour de ses 18 ans. En vertu de cette grâce, la cause du jeune homme pouvait être renvoyée en Chambre de la jeunesse.

Mais la Cour supérieure avait annulé cette décision, ce qu'avait ensuite maintenu la Cour d'appel.

Puisqu'il sera jugé comme un adulte, Brandon Pardi risque une peine de prison à vie dans cette affaire. En revanche, la peine de réclusion qu'il aurait pu encourir en Chambre de la jeunesse n'aurait pu excéder quatre ans.

L'enquête préliminaire de Brandon Pardi débutera le 16 novembre. L'accusé sera de retour en cour le 24 du même mois.

Dans cette affaire, un autre jeune conducteur, qui avait 17 ans le jour du drame, fait face à des accusations de négligence criminelle et de conduite dangereuse ayant causé la mort. Il doit être jugé en Chambre de la jeunesse.

Les deux jeunes hommes se trouvaient dans leur voiture respective et ont dérapé jusque sur le terrain où se trouvait la petite fille.

Des centaines de personnes avaient assisté aux funérailles de l'enfant le 7 novembre 2007.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !