•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

865 millions pour le captage de CO2

Radio-Canada

Les gouvernements fédéral et albertain financent le projet Quest, qui permettrait de stocker 1,2 million de tonnes par an de dioxyde de carbone, selon Shell.

Les ministres de l'Environnement fédéral et de l'Alberta ont annoncé, jeudi à Edmonton, un investissement de 865 millions dollars dans un projet de captage de dioxyde de carbone.

L'initiative Quest, évaluée à 20 milliards de dollars, est menée par Shell Canada, Chevron Canada et Marathon Canada à l'usine de traitement des sables bitumineux de Scotford, au nord d'Edmonton. Selon Shell, 1,2 million de tonnes de dioxyde de carbone seront stockées par an.

Le gaz sera transporté sur environ 10 km dans un gazoduc avant d'être injecté à près de 2300 mètres sous terre.

Le ministre albertain de l'Environnement, Mel Knignt, a indiqué qu'il s'agit des débuts d'une technologie importante. De son côté, sa collègue fédérale, Lisa Raitt, a mentionné que ce projet créera des emplois, en plus de réduire les émissions de CO2.

Le projet Quest est l'un des trois à recevoir une partie des 2 milliards de dollars que l'Alberta souhaite dépenser pour développer la capture et les stockages de dioxyde de carbone.

En mai dernier, Ottawa avait annoncé un fonds de 1 milliard de dollars pour les énergies vertes, dont 850 millions pour la commercialisation de technologies, dont la capture et le stockage de carbone. Cette technologie coûteuse n'est pas commercialisée pour l'instant.

Avec les informations de Calgary Herald