•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un geste de solidarité pour Hilary Bonnell

Hilary Bonnell
Radio-Canada

Des Autochtones au Nouveau-Brunswick font une marche de solidarité pour souligner la disparition de la jeune Bonnell, qui manque à l'appel depuis le 5 septembre.

Les membres de la réserve d'Esgenoôpetitj, au Nouveau-Brunswick, ont organisé mardi une marche de solidarité pour souligner la disparition d'Hilary Bonnell, une jeune Autochtone qui manque à l'appel depuis le 5 septembre.

La marche visait à attirer l'attention du public et des médias sur cette tragédie. Une centaine de personnes, des hommes, des femmes et des enfants, y ont participé.

En tête se trouvait Pamela Fillier, la mère de la jeune fille disparue. Elle a déclaré qu'elle a l'impression de vivre un cauchemar et qu'elle ne peut s'éveiller. Malgré tout, Mme Fillier espère toujours retrouver sa fille vivante.

La police poursuit son enquête dans cette affaire. Les Autochtones continuent de ratisser le secteur pour tenter de trouver des indices ou des traces d'Hilary Bonnell.

La disparition de la jeune fille a profondément marqué la communauté. Patti Joe, une membre de la réserve, indique qu'elle interdit à ses enfants de circuler seuls.

L'activité a attiré plusieurs Autochtones et d'autres résidents de la région. « Ce qui vient d'arriver à Hillary pourrait arriver à n'importe qui, à n'importe quel jeune. Alors, je pense que c'est important d'être solidaire », affirme Jeanette Savoie, une participante.

Une autre tragédie afflige la communauté

Au terme de la marche, les participants ont formé un cercle afin de prier pour la jeune fille disparue. Cette cérémonie a été interrompue brusquement lorsqu'on a appris qu'un accident de la route venait tout juste de survenir à peine 500 mètres plus loin.

Les Autochtones se sont immédiatement rendus sur les lieux de l'accident afin de porter assistance aux leurs qui une fois de plus étaient frappés par le malheur.

Hilary BonnellAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La marche des Autochtones pour Hilary Bonnell

Le sergent Claude Tremblay, porte-parole de la GRC, explique que l'accident s'est produit à Neguac vers 11 h 30, dans la rue principale. Une voiture a subitement traversé la ligne médiane et heurté un autre véhicule circulant dans le sens inverse. Les deux occupants de la première voiture, des résidents d'Esgenoôpetitj, sont décédés.

Deux occupants du deuxième véhicule ont subi des blessures graves et ils ont été transportés à l'hôpital de Miramichi.

Esgenoôpetitj est aussi connue sous le nom de Burnt Church.