•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charest veut consulter

Jean Charest au Conseil de la fédération

Photo : La Presse canadienne / Geoff Howe

Radio-Canada

Le premier ministre Jean Charest nie que le conseil des ministres ait discuté d'un projet de loi sur le financement des services publics.

Contrairement à ce qu'affirme le quotidien La Presse, les membres du gouvernement n'ont pas discuté au conseil des ministres d'un projet de loi sur le financement des services publics, soutient le premier ministre, Jean Charest.

Jean Charest a évoqué lundi, lors d'une rencontre avec les médias, des considérations générales, déclarant qu'il allait faire des consultations de type prébudgétaire.

Il a admis que seules des consultations sur ce qui peut être fait pour améliorer l'économie du Québec seraient menées avant le dépôt du prochain budget du gouvernement. D'autres consultations pourraient aussi être menées en parallèle, a-t-il ajouté.

Selon La Presse, le mémoire qui accompagne le projet de loi souligne qu'au Québec l'ensemble des tarifs rapporte actuellement 21 milliards de dollars. Ce montant est en deçà de la moyenne nationale, qui est de 36 milliards.

Pour rattraper la moyenne, Québec pourrait procéder à des augmentations de tarifs équivalant à 15 milliards de dollars.

Une indexation des coûts de la vie en 2011

L'ancienne ministre des Finances du Québec, Monique Jérôme-Forget, a annoncé dans son dernier budget qu'à partir de janvier 2011 il y aurait une indexation des tarifs au coût de la vie, à l'exception des services de garde. Elle annonçait aussi une hausse de la Taxe de vente du Québec (TVQ) pour la même date.

Ces hausses pourraient toutefois être avancées, selon les récentes déclarations du ministre Raymond Bachand. L'actuel ministre des Finances a déclaré le 14 septembre que Québec songeait à accélérer l'augmentation de la TVQ et des tarifs.

La Presse précisait dans son article que le projet de loi contiendrait des mesures d'atténuation pour les ménages à faibles revenus. De plus, il s'attarderait à exiger des redevances aux compagnies minières, répondant ainsi aux observations embarrassantes du vérificateur général, en 2008.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !