•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sans quart, sans éclat

Le Rouge et Or de l'Université Laval

Le Rouge et Or de l'Université Laval

Photo : La Presse canadienne / Dave Chidley

Radio-Canada

Privés de leurs deux quarts habituels, les Carabins réalisent une meilleure performance que prévu contre le Rouge et Or. À Sherbrooke, le Vert et Or l'emporte sur les Stingers.

Le Rouge et Or demeure invaincu cette saison, mais il a manqué d'éclat pour la première fois.

Les représentants de l'Université Laval
(3-0) l'ont emporté 30-8, samedi, à Québec, contre des Carabins de l'Université de Montréal (2-1) dépourvus de leurs deux quarts habituels, Marc-Olivier Brouillette et Alex Rivet, blessés.

Dans les circonstances, la performance des Carabins est honorable. Les hommes de Glen Constantin avaient accordé seulement six points à leurs deux premières sorties.

Privé de ses deux hommes clés, Marc Santerre a opté pour une stratégie axée sur les jeux au sol. Ses joueurs ont répondu avec une récolte de 172 verges par la course, contre 213 pour le Rouge et Or.

À deux exceptions près, l'entraîneur-chef a utilisé la formation wildcat tout le long du match. À peine remis d'une fracture de stress à un pied, Alexandre Nadeau-Piuze a complété la seule passe de la rencontre au troisième quart.

« Nous étions évidemment beaucoup plus prévisibles en deuxième demie, a admis Santerre. Nos adversaires se sont ajustés à notre attaque, qui ne comptait que six jeux en raison de la situation de nos quarts. Cette expérience nous a forcés à nous forger une nouvelle identité. Ça pourrait nous servir d'ici la fin de la saison. »

Malgré une baisse de régime à l'attaque, les champions canadiens ont marqué 126 points en trois matchs. Cette diminution est attribuable en partie à l'absence du général Benoît Groulx. Incommodé par une blessure, le quart a laissé sa place à César-Roberto Sanchez-Hernandez.

Sanchez-Hernandez, Maxime Béland et Junior Seydou Haridara ont réussi les touchés des vainqueurs.

Le botteur de précision Pierre-Paul Gélinas a marqué tous les points des perdants.

Stingers 14 - Vert et Or 24

À Sherbrooke, le Vert et Or (2-1) a battu les Stingers de Concordia (0-3) 24-14.

Pascal Fils a été le grand artisan de cette victoire avec 282 verges de gains au sol en 32 courses.

Le botteur de précision William Dion a lui aussi établi une marque personnelle avec cinq placements.

Son coéquipier Simon Charbonneau-Campeau a également contribué au pointage avec un majeur.

Dan Rodrigues et Ely Aramouni ont inscrit les touchés des Stingers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !