•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Exclusif

Quebecor bonne dernière

Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre

Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'offre de Quebecor dans la course à l'achat de l'équipe était la moins généreuse des quatre propositions sur la table. L'entreprise offrait environ 100 millions de dollars de moins que les frères Molson, qui ont remporté la mise.

Radio-Canada a pris connaissance des quatre offres d'achat du Canadien de Montréal, du Centre Bell et du groupe de divertissement Gillet, vendus aux frères Molson.

L'entreprise Quebecor a terminé bonne dernière dans la course. L'offre de Pierre-Karl Péladeau était de 117 millions de dollars inférieure à celle des frères Molson.

Selon nos sources, les offres d'achat étaient les suivantes:

L'économiste Philippe Merrigan, professeur à l'UQAM, se dit surpris de constater un tel écart. Selon lui, Quebecor était pourtant l'entreprise la mieux placée pour faire croître la division spectacle.

« D'un point de vue strictement comptable, dit-il, il faut croire que Quebecor avait une évaluation beaucoup plus faible des dividendes futurs que pouvaient donner le Canadien de Montréal. »

La surprise n'est pas partagée par l'analyste financier Denis Durand, qui croit que Quebecor a peut-être pêché par excès de confiance parce qu'il savait que l'ex-propriétaire du club, George Gillett, avait besoin d'argent. Selon lui, l'entreprise de Pierre-Karl Péladeau est conservatrice dans ses achats, ne voulant pas « payer le gros prix ».

Toujours selon nos sources, le président de l'équipe, Pierre Boivin, recevra 3,4 millions de dollars tandis que le directeur général Bob Gainey touchera un bonus de 3 millions de dollars lors de la vente de l'équipe.

D'après un reportage de Christian Latreille

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !