•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un 131e militaire canadien tué

Le soldat Jonathan Couturier

Le soldat Jonathan Couturier

Photo : La Presse canadienne / Ministère de la Défense nationale

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le soldat Jonathan Couturier, basé à Valcartier, au Québec, meurt dans l'explosion d'une bombe artisanale dans la province de Kandahar. Onze autres militaires canadiens sont légèrement blessés.

Un autre militaire canadien a été tué en Afghanistan.

Le soldat Jonathan Couturier, membre du 2e Bataillon du Royal 22e Régiment, basé à Valcartier, au Québec, a été tué lorsque le véhicule blindé dans lequel il se trouvait a sauté sur une bombe artisanale placée en bordure de route dans le district de Panjwayi, à environ 25 kilomètres au sud-ouest de la ville de Kandahar.

Les Forces canadiennes ont précisé que le soldat de 23 ans participait à une opération visant à repérer des caches d'armes des insurgés talibans.

Onze autres militaires ont été légèrement blessés dans l'explosion. Ils ont déjà quitté l'hôpital militaire.

Membre des Forces canadiennes depuis trois ans, seulement, le soldat Couturier en était à son premier tour de mission en Afghanistan. Il a été décrit par le brigadier-général Jonathan Vance comme le « petit frère » de certains membres de son bataillon. Selon le commandant en chef canadien, il faisait preuve d'un sens de l'humour à toute épreuve, même en période de grand stress.

Jonathan Couturier est le 131e militaire canadien à perdre la vie en Afghanistan depuis le début de la mission en 2002. Selon la Presse canadienne, 63 des 86 Canadiens tués dans ce pays depuis avril 2007 l'ont été par un engin explosif improvisé.

Le district de Panjwayi est considéré comme un havre pour les insurgés talibans.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !