•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un bilan positif

Campus santé Outaouais
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un an après sa création, ce projet a permis d'attirer en Outaouais un nombre record d'étudiants en médecine.

Les autorités de la santé en Outaouais ont dressé lundi un bilan très positif du Campus santé. Un an après sa création, ce projet, qui n'est pas encore terminé, a permis d'attirer en Outaouais un nombre record d'étudiants en médecine.

Le Campus santé vise à améliorer l'accès aux soins de santé dans la région en formant en Outaouais des médecins, des infirmières et du personnel médical.

L'aventure, commencée il y a un an, porte déjà ses fruits. « On est en avance. On aurait pu penser que ça pourrait prendre jusqu'à deux ans pour mettre en place un programme comme celui-là », précise Gilles Brousseau, directeur du Campus Santé.

Cet automne, 21 résidents s'installent dans la région pour poursuivre leur formation médicale, du jamais vu en Outaouais. Le nombre d'étudiants en médecine qui choisissent de faire un stage ici a doublé, tout comme la durée de ces stages.

Le Campus santé a aussi facilité le recrutement de professionnels, puisque 9 médecins de famille, 12 omnipraticiens et 16 spécialistes ont choisi de s'établir dans la région.

« J'ai la chance d'être dans différents endroits dans la province, puis il y a des gens qui sont jaloux de notre concertation régionale à cet égard, qui nous disent: " C'est quoi votre recette ". La recette, c'est évidemment l'engagement des gens et le fait qu'il y a un grand besoin, qu'on souhaite une autosuffisance la plus complète possible et la plus réaliste aussi de la formation ici en Outaouais », souligne Guy Morrissette, président-directeur général de l'Agence de santé de l'Outaouais.

Les retombées du Campus santé sont aussi palpables au sein du personnel médical. Les préposés aux bénéficiaires, les infirmières auxiliaires et les ambulanciers paramédicaux ont été plus nombreux que d'habitude à décrocher leur diplôme.

La formation en inhalothérapie commence cette semaine et celle des super infirmières, autorisées à poser plusieurs actes médicaux, commencera l'an prochain.

Avec un essor aussi rapide, le Campus santé a besoin de plus d'espace pour former ses étudiants. Québec a déjà refusé 25 millions de dollars au Cégep de l'Outaouais pour agrandir ses locaux. Le collège compte profiter des élections municipales à Gatineau pour faire comprendre l'urgence de la situation aux candidats.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !