•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soldat canadien tué près de Kandahar

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le soldat Patrick Lormand, du Royal 22e Régiment, devient le 130e militaire canadien à perdre la vie en Afghanistan. Son blindé a roulé sur un engin explosif. Quatre de ses frères d'armes ont été blessés.

Le soldat Patrick Lormand, du Royal 22e Régiment basé à Valcartier, près de Québec, est devenu dimanche le 130e militaire canadien à perdre la vie en Afghanistan depuis 2002.

Le jeune homme de 21 ans, connu de ses frères d'armes sous le nom de « Lorm », se trouvait dans un blindé qui a sauté sur un engin explosif dimanche, vers 13 h, à environ 13 kilomètres au sud-ouest de la ville de Kandahar.

Quatre de ses collègues ont aussi été blessés dans l'attaque. Ils ont été soignés à l'hôpital de la base aérienne de Kandahar, mais ils n'ont subi que des blessures mineures et ont déjà reçu leur congé. Conformément à sa politique, l'armée n'a pas divulgué leur nom.

Selon le brigadier général Jonathan Vance, qui a vanté les qualités du soldat Lormand, l'explosion s'est produite dans le district de Panjwayi, non loin de l'endroit où deux autres soldats québécois sont morts la semaine dernière.

Le 7 septembre, le major Yannick Pépin et le caporal Jean-François Drouin, 21 ans, membres du 5e Régiment du génie rattaché au 2e Bataillon du Royal 22e Régiment, ont été tués lorsque leur blindé a roulé sur un engin explosif au sud-ouest de la ville de Kandahar. Cinq personnes avaient été blessées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !