•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La lecture de textes se poursuit

Des centaines de personnes assistent au Moulin à paroles.

Des centaines de personnes assistent au Moulin à paroles.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Mis à jour le 

Politiciens, comédiens et poètes continuent d'alimenter le Moulin à paroles sur les plaines d'Abraham à Québec jusqu'à 15 heures, cet après-midi. Le manifeste du Front de libération du Québec a été lu dans le calme, peu après minuit.

En pleine nuit, une foule toujours imposante était massée sur les pleines d'Abraham, à Québec, pour participer au Moulin à paroles.

L'évènement, plongé dans la controverse ces derniers jours en raison de la lecture prévue du Manifeste du FLQ, se déroule dans le plus grand calme depuis 15 h samedi. Cent-quarante textes artistiques et documents historiques seront lus pendant 24 heures pour marquer le 250e anniversaire de la bataille des plaines d'Abraham.

Andrew Wolfe Burroughs, descendant du général James Wolfe (1727-1759) et Georges Savarin de Marestan, descendant du général Louis-Joseph de Montcalm (1712-1759) sur les plaines d'Abraham, le 12 septembre 2009.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Andrew Wolfe Burroughs, descendant du général James Wolfe (1727-1759) etGeorges Savarin de Marestan, descendant du général Louis-Joseph de Montcalm (1712-1759) sur les plaines d'Abraham, le 12 septembre 2009 sur les plaines d'Abraham.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Bernard Landry, Suzanne Clément, Julie Snyder, Robert Lepage et Paul Piché font partie des nombreuses personnalités qui défilent sur scène. L'ex-premier ministre péquiste a reçu une ovation de l'assistance lorsqu'il a lu la dernière lettre de Chevalier De Lorimier avant son exécution par les Anglais. Il est revenu sur scène dimanche matin, vers 5h30, pour une deuxième lecture.

Autre moment fort de la soirée de samedi, la lecture par l'écrivain Jean Barbe de la lettre que Pierre Laporte a écrite à Robert Bourassa pendant sa détention par des membres du FLQ.

Un descendant de Wolfe et un descendant de Montcalm sont également présents.

Le gouvernement de Jean Charest boude l'évènement commémoratif, tout comme le maire de Québec, Régis Labeaume. En revanche, de nombreuses têtes d'affiche du mouvement souverainiste participent à l'évènement, dont Pauline Marois et Gilles Duceppe.

De Jacques Cartier à Loco Locass

Les textes lus ce week-end sont un parcours de l'histoire d'ici, de la découverte de la Nouvelle-France jusqu'à aujourd'hui. On retrouve parmi eux le Discours de Papineau, livré à l'aube de la rébellion des Patriotes, deux poèmes de Nelligan, le Manifeste du refus global et Les Belles-Soeurs de Michel Tremblay, pour ne nommer que ceux-là.

Andrew Wolfe Burroughs, le descendant de Wolfe, dont les troupes ont vaincu celles de Montcalm, a lu en anglais des extraits de lettres envoyées par le général à sa mère et des avis transmis à ses subordonnés. Il a avoué avoir craint d'être mal accueilli, puis a félicité l'attitude pacifiste des spectateurs.

C'est une prodigieuse leçon d'histoire. Ça fait une effervescence intellectuelle et affective qui est bonne pour tout le monde, qu'on soit d'une idée ou d'une autre.

Bernard Landry

En principe, tous les textes sont lus trois fois. Cependant il semble que le temps manquera pour ce faire.

La première lecture du Manifeste du FLQ par Luck Mervil a eu lieu peu après minuit, suivie de la « Lettre à Robert Bourassa » de Pierre Laporte, dans laquelle il plaide pour sa vie. Le ministre du Travail a été enlevé et assassiné par le FLQ en 1970.

Rappelons que le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, a accusé les organisateurs de l'événement de faire l'apologie de la haine et du terrorisme prôné par le groupe.

Les organisateurs font leurs frais

Après le tollé, les organisateurs, tous bénévoles, sont ravis de l'engouement suscité par l'évènement.

C'est très étonnant de voir les gens écouter comme ça, dans le calme, comme s'ils attendaient ce moment depuis longtemps. C'est magnifique!

Pierre-Laval Pineault , maître de cérémonie

Malgré le refus du gouvernement Charest d'accorder une aide de 20 000 $, en raison de la lecture du Manifeste du FLQ, les organisateurs sont confiants de faire leurs frais grâce à de nombreux dons du public.

Brigitte Haentjens a soutenu vendredi que les dons privés ont afflué tant et si bien au cours des derniers jours qu'il sera peut-être possible de faire une édition des textes lus samedi et dimanche. La publication ne sera cependant réalisée que si l'événement s'avère profitable.

Selon le quotidien Le Soleil, plusieurs députés péquistes ont versé 300 $ au Moulin à paroles. Le Bloc québécois fournit de son côté un soutien technique aux organisateurs.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !