•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle candidate pour le PLC

Julie Bourgeois

La candidate libérale Julie Bourgeois.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Julie Bourgeois remporte l'investiture libérale dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell en prévision d'éventuelles élections fédérales cet automne.

Le nom de la candidate qui défendra les couleurs du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell en prévision d'éventuelles élections fédérales cet automne est maintenant connu. Il s'agit de Julie Bourgeois.

Sa candidature a été confirmée jeudi soir lors de l'assemblée d'investiture libérale qui s'est tenue à Plantagenet et à laquelle ont assisté plus de 1000 partisans. C'est sous des applaudissements nourris que Julie Bourgeois a célébré les premiers moments de sa victoire.

La nouvelle candidate du PLC n'a pas perdu de temps pour passer à l'attaque. « Si j'étais une conservatrice ce soir, je commencerais mon deuil », a-t-elle lancé.

Julie Bourgeois est visiblement impatiente d'en découdre avec le député conservateur Pierre Lemieux. « Je n'ai pas peur de leur faire face. De fait, je brûle d'envie de leur faire face », a-t-elle affirmé.

De leur côté, les candidats défaits, Gilles Roch Greffe, Ken Hill et Maryanne Kampouris ont décidé de s'unir pour défaire l'adversaire conservateur. « Les militants vont se rallier. On est là pour ça, on a fait la course pour ça, on a attiré du monde pour ça », a dit Maryanne Kampouris.

Lors du dernier scrutin fédéral tenu en octobre 2008, les conservateurs ont récolté 47 % des suffrages exprimés contre 37 % pour les libéraux dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell.

Steve MacKinnon dans Gatineau

Du côté de la circonscription de Gatineau, c'est finalement l'ancien directeur national du PLC, Steve MacKinnon, qui a remporté l'investiture. Ce dernier n'a pas perdu de temps pour s'en prendre au député bloquiste Richard Nadeau, qu'il entend déloger lors du prochain scrutin.

Le nouveau candidat du PLC a affirmé qu'il rendra des comptes fréquemment aux électeurs de Gatineau. « Le député du Bloc, c'est l'immobilisme, et comme je l'ai dit hier soir, il n'a pas présenté de bilan aux gens de Gatineau. Moi, j'entends faire un bilan annuel aux gens de Gatineau et le député du Bloc devrait faire de même ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !