•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La maison serait aussi sûre que l'hôpital

Naissance
Photo: iStockphoto

Les accouchements à domicile supervisés par des sages-femmes qualifiées sont aussi sûrs que ceux pratiqués en milieu hospitalier, montre une étude menée en Colombie-Britannique.

Accoucher à la maison est aussi sécuritaire qu'à l'hôpital, à condition d'être supervisée par une sage-femme qualifiée, montre une étude menée à l'Université de la Colombie-Britannique.

La Dre Patricia Janssen et ses collègues ont aussi constaté que les femmes qui ont recours aux services d'une sage-femme sont moins susceptibles de subir une césarienne ou d'avoir des complications, comme une hémorragie.

Pour les enfants mis au monde par une sage-femme, le risque de décès serait similaire ou inférieur à celui des enfants nés en milieu hospitalier.

Les auteurs de l'étude notent toutefois qu'ils n'ont pas tenu compte des caractéristiques des femmes qui choisissent l'accouchement à domicile, ce qui peut avoir modifié leurs conclusions.

Nous ne négligeons pas l'importance du libre choix parmi les femmes qui optent pour la naissance à domicile. Ce libre choix peut être un élément important de la gestion du risque dans les naissances à domicile et, dans ce contexte, il s'agit d'une facette souhaitable de la méthodologie de l'étude. Selon les renseignements que nous avons obtenus, la disponibilité de sages-femmes autorisées peut facilement motiver le choix du lieu de l'accouchement.

Auteurs

Pas moins de 2900 accouchements à la maison et plus de 4700 accouchements effectués dans des hôpitaux également en présence de sages-femmes ont été analysés. Ces événements ont ensuite été comparés à 5300 autres réalisés par des médecins dans des hôpitaux.

Le détail est publié dans le Journal de l'Association médicale canadienne.

Selon Statistique Canada, il y a eu 364 085 naissances au pays en 2008.