•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donald Marshall est mort

Donald Marshall

Donald Marshall

Photo : La Presse canadienne / Andre Vaughan

Radio-Canada

L'activiste autochtone, devenu célèbre après avoir purgé 11 ans de prison pour un crime qu'il n'a pas commis, est décédé dans un hôpital de Sydney.

L'activiste autochtone Donald Marshall est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi dans un hôpital de Sydney, en Nouvelle-Écosse.

Âgé de 55 ans, il souffrait d'une maladie en phase terminale. Il avait subi une double transplantation pulmonaire il y a six ans.

Donald Marshall était devenu célèbre pour avoir été victime d'une condamnation injustifiée en 1971. Il avait été emprisonné pendant 11 ans pour un meurtre qu'il n'avait pas commis. Son cas avait forcé le gouvernement fédéral à mettre en place une commission royale d'enquête.

Il était sorti de prison en 1982, après avoir été blanchi par l'enquête, qui avait conclu à du racisme et à de l'incompétence dans cette affaire. M. Marshall avait obtenu une indemnisation de 1,5 million de dollars.

« C'est certainement une des causes qui a soulevé énormément toute la question de l'obligation de divulguer, par exemple, toute la preuve à l'autre partie sans avoir à juger de l'importance ou non de la preuve qu'on divulgue », explique Serge Rousselle, doyen par intérim de la Faculté de droit de l'Université de Moncton.

Donald Marshall a défrayé à nouveau la chronique en 1999. Reconnu coupable d'avoir pêché et vendu illégalement des anguilles en dehors de la saison de pêche et sans permis, il avait porté sa cause devant la Cour suprême du Canada.

Le plus haut tribunal du pays avait innocenté M. Marshall de toute accusation, confirmant du même coup le droit des Autochtones à tirer un revenu de la pêche, de la chasse et d'autres activités prévues dans un traité du 18e siècle.

Donald Marshall a dû retourner devant les tribunaux à quelques reprises, notamment pour une affaire de violence conjugale.

Les Autochtones sont en deuil

Les Autochtones de la Nouvelle-Écosse sont ébranlés par le décès de Donald Marshall. « Il y a beaucoup de tristesse en ce moment. Il y a le choc », indique André Lejeune-Desjardins, membre de la réserve d'Eskasoni, au Cap-Breton.

« M. Marshall a été un exemple d'abord de persévérance, mais aussi de conviction par rapport à ce qui nous touche comme premières nations », souligne Ghislain Picard, chef régional de l'Assemblée des Premières nations au Québec et au Labrador.

Selon Lawrence Paul, chef de Millbrook, le combat de M. Marshall pour la reconnaissance des droits des Autochtones est son plus grand legs. Il estime que Marshall a grandement contribué au développement économique des Premières Nations en Atlantique et au Canada. M. Paul décrit le militant comme un homme sympathique qui gardait les droits du peuple micmac près de son coeur.

C'est pourquoi les Autochtones au pays pleurent aujourd'hui le décès de celui qu'ils considèrent comme un héros.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !