•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Drôle de chasse

orignal
Radio-Canada

Une mère orignal et son petit s'égarent dans le cimetière Mount Hermon à Sillery.

Jeudi matin, une petite foule s'était massée dans le cimetière Mount Hermon à Sillery pour observer de plus près deux visiteurs inattendus. Une mère orignal et son petit flânaient sur le terrain qui longe la côte de l'église.

En 50 ans de service, c'était la première fois que le responsable du cimetière, Brian Treggett, recevait de la visite de la sorte.

« En me levant, je suis monté dans le cimetière et j'ai vu ces deux monstres-là. Parfois on voit de petits animaux, mais des orignaux comme ça, c'est la première fois que je vois ça », s'est-il étonné.

Généralement, ce sont surtout les chevreuils qui s'aventurent dans le secteur. D'ailleurs, les premiers appels qu'ont reçus les agents de protection de la faune signalaient la présence de cerfs de Virginie. Une seconde équipe a donc dû prêter main-forte aux premiers gardes forestiers arrivés sur les lieux, lesquels n'avaient pas apporté les doses nécessaires pour endormir un orignal.

La mère n'a pas résisté, mais trois doses de tranquillisant ont été nécessaires pour maîtriser le petit, plus tenace.

Bons nageurs, les deux orignaux ont probablement gagné Sillery par le fleuve. « Ce sont possiblement des orignaux qui viennent de la rive-sud. Ils ont traversé. Il ne faut pas se le cacher, c'est un bel endroit pour eux ici, sauf qu'il y a de la route. Le boulevard Laurier c'est sûr que c'est dangereux », a affirmé l'agent de protection de la faune, Alain Chaîné.

Les deux orignaux seront relâchés dans le parc de la Jacques-Cartier.