•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des membres de la famille accusés de meurtres

Mohammed Shafi et sa femme, Touba Yahya, lors d'une entrevue, le 3 juillet
Mohammed Shafi et sa femme, Touba Yahya, lors d'une entrevue, le 3 juillet Photo: La Presse canadienne / Peter McCabe
Radio-Canada

Le père, la mère et leur fils sont accusés du meurtre prémédité des quatre Montréalaises d'origine afghane retrouvées mortes au fond du canal Rideau, à Kingston, en Ontario.

Les quatre Montréalaises d'origine afghane retrouvées mortes dans leur voiture au fond d'un canal à Kingston , en Ontario, à la fin de juin, aurait été assassinées.

Le père, la mère et le frère sont accusés chacun de quatre chefs d'accusation de meurtre prémédité et de quatre chefs de complot pour meurtre. Mohammed Shafi, Touba Yahya et leur fils Hamed demeurent détenus jusqu'à leur enquête sur remise en liberté.

Questionnée sur le sujet, la police n'exclut pas la possibilité qu'il s'agisse d'un « crime d'honneur », mais refuse de spéculer sur les mobiles de ces meurtres. C'est un courriel d'une personne prétendant être un membre de la famille mais se trouvant à l'extérieur du pays qui aurait fait état de cette possibilité auprès des autorités.

Qu'est-ce qu'un « crime d'honneur »?

Un « crime d'honneur » est perpétré par une famille qui juge que son honneur a été entaché par un de ses membres. Les femmes en sont très largement les premières victimes.

Les trois suspects ont été arrêtés mercredi, alors qu'ils étaient sur la route. La police a dit qu'elle craignait qu'au moins un des accusés n'échappe à la justice canadienne en se réfugiant dans un pays où il n'y a pas de traité d'extradition, comme l'Inde ou le Pakistan.

Lors d'un point de presse jeudi, la police de Kingston a aussi apporté des correctifs concernant l'identité des victimes. Il s'agit bien de trois soeurs, Zainab (19 ans), Sahar (17 ans) et Getti (13 ans) Shafi. Mais celle qu'on croyait être leur tante, Rona Amir Mohammed (52 ans), serait en fait la première épouse du père des filles, d'après la police.

Les quatre Montréalaises d'origine afghane étaient arrivées au Canada il y a deux ans, après avoir vécu quelque temps à Dubaï. M. Shafi avait affirmé que le drame était survenu alors que la famille revenait de vacances passées à Niagara Falls. Il soutenait que l'aînée avait la mauvaise habitude de prendre le volant de la voiture sans permission, ni permis de conduire. Ces allégations ont été rejetées.

La police continue son enquête.