•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le propriétaire en mauvaise posture

La verrière fracassée

La verrière fracassée (archives)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Régie du bâtiment déclare que l'immeuble n'avait pas été inspecté depuis neuf ans et ajoute, de concert avec le service de sécurité incendie, que son entretien revient au propriétaire.

La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) a révélé que l'Hôtel Residence Inn Marriott n'avait pas été inspecté depuis neuf ans.

Vendredi, une porte-parole a précisé que la RBQ ne surveillait plus les édifices sur une base annuelle, mais selon le risque que représentent certains types de bâtiments et en vertu des plaintes qui sont déposées.

Tant la RBQ que le Service de sécurité incendie de Montréal sont catégoriques: l'entretien de l'édifice revient à son propriétaire. Des experts tentent toujours de déterminer les causes de ce drame.

Des circonstances troublantes

Jeudi soir, une dalle de béton de plus de 200 kilos s'est détachée du 18e étage de l'hôtel Residence Inn Marriott avant de s'écraser sur la tête de Léa Guilbeault, une jeune femme de 33 ans, la tuant sur le coup.

La victime était en train de dîner avec son mari dans un restaurant situé au bas de l'immeuble. Son conjoint est blessé aux mains et souffre d'un violent choc nerveux.

Les pompiers de la Ville de Montréal croient que l'érosion des points d'ancrage de la dalle pourrait être à l'origine de l'accident.

Cette hypothèse est corroborée par un ingénieur en bâtiment interviewé sur les lieux, Pierre Beaupré. Il ajoute que la corrosion aurait été causée par des infiltrations d'eau.

Vendredi, la rue Peel entre Sherbrooke et Maisonneuve était toujours fermée à la circulation. Des experts doivent déterminer si l'endroit est sécuritaire.

Selon M. Beaupré, il y a un risque que d'autres blocs se détachent de l'édifice. Il a d'ailleurs remarqué des fissures sur certaines des dalles adjacentes.

D'autres panneaux devront être corrigés ou remplacés rapidement pour éviter qu'ils ne tombent dans les prochaines heures peut-être.

Pierre Beaupré, ingénieur en bâtiment

La Régie de bâtiment du Québec est aussi sur place pour faire enquête dans le dossier. Elle demande au propriétaire de l'hôtel de réaliser les travaux nécessaires pour sécuriser les lieux.

La direction des hôtels Marriott a offert ses condoléances à la famille et promet de collaborer à l'enquête. Par ailleurs, l'hôtel est toujours ouvert aux clients.

Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, affirme que la sécurité des lieux publics demeure une priorité pour la Ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !