•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Canadiens contre la mission afghane

Stephen Harper en Afghanistan

Stephen Harper en Afghanistan

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Quelque 54 % des Canadiens s'opposent à la présence des soldats canadiens en Afghanistan, contre 34 % qui l'approuvent.

La mission des Forces canadiennes en Afghanistan n'est guère populaire auprès des Canadiens.

Selon un sondage EKOS réalisé pour le compte de CBC, 54 % des Canadiens s'opposent à leur présence dans le pays, contre 34 % qui l'appuient et 12 % qui sont indécis.

C'est au Québec que le vent de contestation souffle le plus fort. Pas moins de 73 % des Québécois sont contre cette mission, lancée en 2002. Seuls 15 % des répondants se rangent derrière la décision du gouvernement.

L'appui le plus important vient de l'Alberta, où 42 % des répondants appuient la présence des soldats canadiens en Afghanistan. Là encore, l'opposition à la mission reste majoritaire avec 45 % des répondants.

Les citoyens de l'Ontario et les provinces de l'Atlantique sont aussi contre la mission. En Colombie-Britannique, les opposants à la guerre l'emportent par une proportion de 49 % contre 40 %. La taille de l'échantillon en Saskatchewan et au Manitoba est insuffisante pour en tirer des conclusions.

Les femmes sont également contre la mission dans une proportion de 60 %, contre 27 % qui l'approuvent. Chez les hommes, cette proportion passe à 48 % contre 41 %.

Autre fait à noter: l'opposition à la mission diminue avec le niveau d'éducation. Chez les universitaires, l'opposition l'emporte par 52 % contre 38 %. Chez les gens qui ont un diplôme d'études secondaires, cette proportion est de 59 % contre 29 %.

Le président de la firme EKOS, Frank Graves, soutient que l'opinion publique s'est transformée de manière radicale depuis le début de la mission. « L'appui écrasant au départ s'est transformé de manière inexorable en opposition écrasante. [...] Et il ne s'agit pas d'une réponse éphémère aux manchettes; c'est un changement régulier et graduel du jugement public sur la mission », explique M. Graves.

Le sondage a également tenu compte de la filiation politique des répondants. Seuls les partisans conservateurs approuvent majoritairement la mission dans une proportion de 51 %. L'appui est nettement minoritaire chez les libéraux (31 %), les verts (26 %), les néo-démocrates (20 %) et les bloquistes (11 %).

Le sondage EKOS révèle par ailleurs que les conservateurs et les libéraux restent au coude-à-coude dans les intentions de vote. Les deux partis recueillent respectivement 34,1 % et 32,4 % des appuis. Suivent dans l'ordre le NPD (15,2 %), les verts (9,6 %) et le Bloc québécois (8,7 %). Au Québec, le Bloc (34 %) devance les libéraux (29 %) et les conservateurs (18 %).

Le sondage a été réalisé du 8 au 14 juillet auprès de 2713 Canadiens. Sa marge d'erreur est de 1,9 %, 19 fois sur 20.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !