•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du bon pied...

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Guillaume Latendresse se réjouit du vent nouveau qui frappe Montréal. L'ailier voit du bon « pied » les acquisitions de Bob Gainey.

Guillaume Latendresse et Maxim LapierreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Bob Gainey, Pierre Boivin et maintenant Guillaume Latendresse. À l'image de ses patrons, Latendresse se réjouit de la nouvelle mouture du Canadien.

« Je vois ça du bon pied (sic), nous avons mis la main sur des joueurs avec beaucoup de talent et de vitesse, dit le numéro 84. On va avoir une équipe rapide, encore plus que l'an dernier. Je pense que nous pourrons rivaliser avec des équipes comme Pittsburgh et Détroit. »

« Brian Gionta va marquer des buts à profusion en avantage numérique, prédit Latendresse. Gomez est extrêmement rapide et il a une bonne vision. Pour ce qui est de Cammalleri, je le connais peu. »

Le départ assuré de Mike Komisarek et éventuel des Alex Kovalev, Saku Koivu, Alex Tanguay et autres permettra également de changer l'air dans le vestiaire du Tricolore.

« Je pense que ça va faire du bien de changer quelques visages. Ce n'est pas que les gars n'étaient pas corrects ou qu'ils étaient des pommes pourries, mais un vent nouveau peut toujours aider. »

À sa quatrième saison à Montréal, Latendresse risque de jouer un rôle plus important. Lors d'un point de presse, mercredi, Gainey a d'ailleurs parlé du Québécois comme un candidat au deuxième trio.

« C'est un beau défi, ce sera à moi d'arriver prêt. Il reste une place au sein des deux premiers trios et je devrai foncer pour l'obtenir. »

En 56 matchs l'an dernier, Latendresse a amassé 26 points (14 buts, 12 passes).

« Montréal est numéro 1 sur ma liste » - Dandenault

Mathieu DandenaultAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mathieu Dandenault

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Autre joueur, autre dossier. Mathieu Dandenault est on ne peut plus clair: il aimerait bien commencer la prochaine saison dans l'uniforme du Canadien. Mais jusqu'à maintenant, Bob Gainey est resté discret à son endroit.

Officiellement, le polyvalent joueur a refusé une offre des Bruins depuis le 1er juillet, date à laquelle il a obtenu son autonomie.

« Tu as une offre, mais tu veux rester à Montréal... C'est un petit peu plus long [de se trouver une équipe]. C'est stressant pour tout le monde, pour la famille. Mais j'ai mon cellulaire avec moi! », a dit Dandenault à Radio-Canada Sports.

« Mon choix premier est de demeurer à Montréal et évoluer avec Jacques Martin. Mais si ça n'adonne pas, je comprendrai. Mais Montréal est no 1 sur ma liste », a-t-il ajouté.

Dandenault n'est pas le seul joueur autonome du Canadien à ne pas avoir signé de nouveau contrat. Des dix joueurs qui avaient le droit de se magasiner un emploi mercredi, seul Mike Komisarek a trouvé preneur à Toronto.

Les autres (Saku Koivu, Alex Kovalev, Alex Tanguay, Mathieu Dandenault, Robert Lang, Tom Kostopoulos, Francis Bouillon, Mathieu Scheider et Patrice Brisebois) sont toujours disponibles sur le marché.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !