•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de places payantes pour le grand public

Artistes du Cirque du Soleil

Artistes du Cirque du Soleil

Radio-Canada

Contrairement à ce que le maire Labeaume avait annoncé, le grand public ne pourra réserver de places pour le spectacle qui sera présenté par le Cirque du Soleil.

Le grand public ne pourra finalement payer pour réserver un siège pour le spectacle du Cirque du Soleil, Le rêve continue, qui débutera le 24 juin sous les bretelles de l'autoroute Dufferin-Montmorency.

Le maire Labeaume avait pourtant évoqué la possibilité que les personnes qui le désirent puissent obtenir un siège réservé moyennant une vingtaine de dollars. Les touristes pourraient ainsi être certains d'avoir une place et la Ville obtiendrait un revenu d'appoint pour les spectacles dans lesquels elle a investi des millions de dollars.

Or, le Cirque du Soleil a refusé que ces sièges soient vendus. Le Cirque du Soleil, qui présentera son spectacle Ovo dans le Vieux-Port à compter du 30 juillet, se serait fait en quelque sorte de l'autoconcurrence avec des billets à 20 $ à quelques pas de là.

Toutefois, les entreprises qui auront acheté un lot de billets pour la zone réservée pourront les donner à leurs clients ou à leurs employés, affirme le directeur du Festival d'été Daniel Gélinas. « La vente est complètement interdite. Les gens achètent, il y a un prix pour tant de personnes et ils doivent donner les billets à leurs employés, il n'y a aucune commercialisation permise », dit-il.

Il demeure néanmoins possible de réserver un siège au coût d'environ 15 $ pour un autre spectacle non loin de là, soit celui du Moulin à Images qui débutera le 3 juillet. S'il reste des billets pour le Moulin à images, il sera possible d'en acheter le jour même sur le quai, juste devant l'Espace 400e.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !