•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alain Loubier démissionne

Le chef de l'opposition à l'Hôtel de Ville, Alain Loubier
Le chef de l'opposition à l'Hôtel de Ville, Alain Loubier
Radio-Canada

Le chef de l'opposition Alain Loubier, qui avait annoncé son intention de faire la lutte au maire Labeaume dans la course à la mairie de Québec, annonce qu'il abandonne la direction de son parti.

Le chef du Renouveau municipal de Québec (RMQ), Alain Loubier, annonce qu'il abandonne la direction de son parti. Le conseiller de Maizerets indique qu'il ne sera pas candidat à la mairie en vue des élections de novembre.

M. Loubier soutient que l'appui de ses treize collègues du caucus du RMQ avait été déterminant dans sa volonté de devenir chef de ce parti.

Toutefois, la défection de plusieurs conseillers dans les dernières semaines a eu raison de son intention de continuer la lutte. « La défection hier de la conseillère Carole Bégin-Giroux constitue la goutte qui fait déborder un vase déjà bien rempli. Je me vois contraint, à regret, de rendre les armes, une possibilité qu'à vrai dire, je n'avais guère envisagée au départ », explique M. Loubier.

Mercredi, la conseillère Carole Bégin-Giroux, qui représente le district de la Chute-Montmorency, a annoncé qu'elle siégerait dorénavant comme indépendante. La décision du RMQ de faire la promotion du tramway aurait convaincu Mme Bégin-Giroux de laisser le parti.

Alain Loubier prévoit d'autres défections et craint que ses collègues quittent le RMQ par simple opportunisme pour pouvoir augmenter leurs chances de l'emporter aux prochaines élections. « S'il est vrai que l'adhésion à un parti n'est pas affaire de religion, reste que ce ne doit pas non plus être l'équivalent d'enfiler un vêtement qui peut être retiré au gré de sa fantaisie ou de son humeur », soulève M. Loubier.

Alain Loubier entend néanmoins terminer son mandat de conseiller du district de Maizerets.

Alain Loubier avait annoncé son intention de faire la lutte au maire Labeaume dans la course à la mairie de Québec. Avec sa démission, il ne reste pour le moment qu'un seul opposant déclaré au maire Labeaume: Yonnel Bonaventure du parti Défi vert de Québec.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, n'a pas émis de commentaire.

Aucun thème sélectionné