•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fredericton interdit 200 pesticides

Pesticide
Radio-Canada

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick dévoile sa nouvelle politique sur les pesticides, qui prévoit l'interdiction de la vente et de l'épandage de 200 produits dans la province.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick dévoile sa nouvelle réglementation sur les pesticides. Cette dernière prévoit l'interdiction de la vente et de l'épandage de 200 produits de ce genre dans la province plus tard cette année.

Le ministre de l'Environnement, Roland Haché, a annoncé ces mesures à l'Assemblée législative jeudi. Il a précisé que la nouvelle réglementation comporte des exceptions pour les industries agricoles et forestières ainsi que pour les terrains de golf.

Selon Roland Haché, les nouvelles restrictions vont contribuer à améliorer l'environnement et la qualité de vie de tous les Néo-Brunswickois.

En fait, la province interdit l'utilisation et la vente d'environ 70 % des pesticides d'usage domestique utilisés à des fins esthétiques. Cela inclut des produits dont se servent les consommateurs pour entretenir leur pelouse.

L'opposition progressiste-conservatrice appuie l'initiative du gouvernement libéral, bien qu'elle se pose des questions sur l'application de cette interdiction. Le député Trevor Holder, porte-parole de l'opposition en matière d'environnement, se demande pourquoi le gouvernement change la réglementation au lieu d'adopter une loi.

Selon le député Holder, le lien entre les pesticides et le cancer n'est pas clairement établi, mais il estime que la nouvelle réglementation est un pas dans la bonne direction.