•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La NASA fait le point

La base de la NASA de Cap Canaveral, en Floride

La base de la NASA de Cap Canaveral, en Floride

Photo : AFP / Matt Stroshane/Getty Images/AFP

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les responsables de la NASA se rencontrent pour faire le point sur les réparations de la navette Endeavour et convenir de la date du lancement. Une fuite d'hydrogène a cloué la navette au sol samedi dernier.

À Cap Canaveral, une rencontre est prévue ce dimanche entre les responsables de la navette Endeavour. Ils doivent évaluer l'avancement des réparations, c'est-à-dire le colmatage de la fuite d'hydrogène détectée samedi dernier. Ils seront alors en mesure de déterminer la date de la prochaine tentative de lancement.

Une conférence de presse suivra cette réunion. Elle sera diffusée en direct sur le site web de la NASA.

L'Agence a annoncé que le lancement de la navette spatiale Endeavour, prévu samedi, a été reporté d'au moins quatre jours en raison d'une fuite d'hydrogène, découverte lors du remplissage du réservoir externe de la navette.

L'agence spatiale américaine avait rencontré un problème semblable en mars avec la navette Discovery. Son lancement avait également été reporté.

Les conditions météorologiques étaient favorables au lancement, qui devait avoir lieu samedi matin à 7 h 17 au Centre spatial Kennedy, en Floride.

L'astronaute canadienne Julie Payette et six collègues devaient s'envoler en direction de la Station spatiale internationale (SSI) pour la 32e mission de construction de la SSI, au cours de laquelle doit être livré et installé le dernier élément du laboratoire japonais Kibo.

Julie Payette, qui en sera à sa deuxième mission dans l'espace, devra donc patienter quelques jours de plus, avant de faire fonctionner trois bras robotiques, le Canadarm de la navette, le Canadarm2 de la station et le bras japonais du module Kibo.

Les astronautes d'Endeavour devaient retrouver leurs six collègues de la SSI, dont le Canadien Robert Thirsk, à bord de la station depuis la fin mai.

Une station agrandie

Lorsque la mission sera lancée, Julie Payette trouvera une station spatiale bien différente de celle qu'elle a visitée, il y a 10 ans. Elle devenait, à l'époque, la première Canadienne à s'y rendre.

L'avant-poste orbital a depuis pris de l'expansion et est devenu aussi gros que l'équivalent de deux terrains de football. Il n'y avait personne lorsqu'elle s'y est rendue pour la première fois en 1999 à bord de la navette spatiale Discovery.

Avec les informations de La Presse canadienne, La Presse canadienne, ASC, NASA, Site de la NASA, et Site de l'Agence spatiale canadienne (ASC)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !