•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une église centenaire en cendres

L'église Saint-Paul d'Aylmer a été réduite en cendre.
L'église Saint-Paul d'Aylmer a été réduite en cendre.
Radio-Canada

La police confirme que l'incendie d'une rare intensité qui a détruit l'église Saint-Paul du secteur d'Aylmer est d'origine criminelle.

Les policiers de Gatineau ont confirmé jeudi après-midi que l'incendie qui a détruit l'église patrimoniale Saint-Paul, dans le secteur d'Aylmer, est d'origine criminelle. Les policiers disent avoir trouvé un bidon d'essence à proximité de l'édifice et observé des signes d'entrée par effraction.

Les pompiers ne peuvent pas encore pénétrer à l'intérieur de l'église pour poursuivre leur enquête. Ils doivent d'abord démolir une cheminée qui menace de s'effondrer.

L'édifice a été détruit par les flammes, dans la nuit de mercredi à jeudi. Le feu, d'une rare intensité, a rapidement réduit en cendres l'imposant édifice centenaire. L'église est une perte totale.

Les policiers et les pompiers ont déplacé leur poste de commandement sur les lieux pour mener l'enquête. Aucune arrestation n'a été faite pour le moment.

Le feu s'est déclenché vers 1 h 40 et a rapidement embrassé complètement l'édifice. Le clocher s'est par la suite effondré à l'extérieur du bâtiment. Personne n'a été blessé. Quelque 75 pompiers ont été déployés sur les lieux pour éteindre les flammes. Des pompiers d'Ottawa ont été appelés en renfort.

Le presbytère a été épargné par l'incendie. Des résidences situées à proximité ont été évacuées.

Une communauté ébranlée

Plusieurs paroissiens se sont rassemblés sur les lieux jeudi matin pour constater l'ampleur des dégâts.

Le prêtre André Muamba, de l'église Saint-Paul, se dit sous le choc et éprouve de la tristesse pour ses fidèles. « L'église Saint-Paul signifiait beaucoup pour eux. [...] C'est un lieu auquel leur coeur est resté très attaché. Beaucoup y ont vécu des événements de leur famille et ils y en gardent des souvenirs très durables dans leur mémoire », soutient le prêtre Muamba.

L'archevêque de Gatineau, monseigneur Roger Ébacher, est par ailleurs venu constater l'importance des dommages. Le diocèse s'affaire maintenant à reloger les événements qui devaient se tenir dans l'édifice. Des confirmations, des funérailles et un mariage devaient notamment y être célébrés au cours de la fin de semaine.

« C'est une grande perte pour Aylmer et c'est une grande perte pour la Ville de Gatineau », a souligné le maire Marc Bureau.

Une perte pour le patrimoine

Il s'agit du troisième incendie à ravager l'église Saint-Paul. Celle-ci a été reconstruite en 1893, après avoir été détruite par un feu l'année précédente. En 1904, un incendie allumé par la foudre avait aussi endommagé l'édifice.

La destruction de l'église est une perte sur le plan patrimonial, selon le président de la Société d'histoire de l'Outaouais, Michel Prévost. « Ce qui fait la valeur patrimoniale de l'église Saint-Paul, ce n'est pas l'intérieur, mais l'extérieur. On peut même dire que de l'extérieur, la qualité des jeux de pierre de maçonnerie, c'est sans doute l'église la plus intéressante de l'Outaouais. Son clocher majestueux de 50 pieds dominait le paysage », raconte M. Prévost.

En plus de son caractère architectural patrimonial, l'église Saint-Paul était connue pour son orgue Casavant de grande qualité, installé en 1918. Des travaux de rénovation avaient été réalisés à l'édifice dans les dernières années.