•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bisbille chez les Innus

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le regroupement Nikan Innu, dont plusieurs membres sont associés à l'ancien conseil de bande de Sept-Îles-Malioténam, s'oppose à la demande d'injonction pour bloquer le projet d'aménagement évalué à plus de 8 milliards de dollars.

Le conseil de bande de Sept-Îles-Malioténam a déposé vendredi dernier une requête en injonction permanente en Cour supérieure et en Cour fédérale pour faire cesser les travaux du complexe hydroélectrique de la rivière Romaine, qui ont été lancés il y a quelques semaines.

Rivière Romaine
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Rivière Romaine

Photo : Hydro-Québec

Or, le regroupement Nikan Innu, dont plusieurs membres sont associés à l'ancien conseil de bande de Sept-Îles-Malioténam, s'oppose à la demande d'injonction pour bloquer le projet d'aménagement évalué à plus de 8 milliards de dollars.

Le regroupement, dont le nom signifie « vers l'avenir », reproche au présent conseil de bande d'être en conflit d'intérêts et de dépenser l'argent de la communauté à mauvais escient.

Le conseil de bande s'oppose au mégaprojet en raison des lignes de transport qui seront construites sur leurs terres ancestrales. Jusqu'à présent, il n'y a eu aucune entente entre le conseil de bande et Hydro-Québec. La société d'État a offert à la communauté 4 millions de dollars en compensation. De leur côté, les Innus réclament plutôt 300 millions de dollars.

Le porte-parole du regroupement, Gilbert Pilot, croit que la communauté doit agir. « Nous, on peut faire des interventions auprès des gouvernements pour leur dire que [s'ils veulent] avancer, on aimerait bien avancer en même temps [qu'eux] et surtout, travailler avec les gens de la région », souligne M. Pilot.

Nikan Innu estime que le chef du conseil de bande, Georges-Ernest Grégoire, ne représente que les familles requérantes dans la demande d'injonction et non pas l'ensemble de la communauté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !