•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Développer le système scolaire francophone

Des élèves en classe
Radio-Canada

Des parents francophones souhaitent que leurs enfants puissent suivre leur formation secondaire en français dans leur région.

Des parents francophones de la région de Summerside souhaitent que leurs enfants puissent dorénavant suivre leurs formations primaire et secondaire en français dans leur région. Selon eux, moins d'élèves délaisseraient ainsi le système scolaire francophone au profit des écoles anglophones après leurs études primaires.

Actuellement, 66 élèves de la 1re à la 6e année fréquentent l'École-sur-Mer de Summerside. La Commission scolaire de langue française de l'Île-du-Prince-Édouard prévoit élargir les niveaux d'enseignement de la maternelle à la 8e année d'ici la rentrée scolaire 2011.

Toutefois, plusieurs parents de la région demandent à la commission scolaire d'élargir encore plus les niveaux d'enseignement. Ils veulent que celle-ci ajoute des classes de la 9e à la 12e année.

Certains parents voient d'un mauvais oeil le fait qu'ils doivent envoyer leurs enfants à l'école secondaire Évangéline, située à près d'une trentaine de kilomètres de Summerside. Cette réalité les pousse à envoyer leurs enfants dans une école anglophone de la région qui offre un programme d'immersion française.

« Ce serait quand même favorable pour la commission scolaire d'offrir ces niveaux-là à Summerside parce qu'ils retiendraient la clientèle francophone plutôt que de la laisser aller à l'immersion », prétend la présidente du conseil école, Marie Sullivan.

La commission scolaire se penchera cet été sur la question de la rétention de ses élèves. « On veut développer un nouveau plan stratégique pour voir la vision, où on s'en va comme commission scolaire avec nos six écoles et quels genres de besoins il y a dans chaque communauté », explique son président, Robert Maddix. Celui-ci espère que ce plan stratégique sera prêt dès l'automne.