•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un 119e soldat tué

Le soldat Alexandre Péloquin, du 3e bataillon du Royal 22e Régiment

Photo : La Presse canadienne / HO/Ministère de la Défense nationale

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le soldat Alexandre Péloquin, du Royal 22e Régiment basé à Valcartier, au Québec, a été tué par l'explosion d'une bombe artisanale lors d'une patrouille à pied dans le district de Panjwayi, au sud-ouest de Kandahar.

Un soldat de la base de Valcartier, au Québec, a été tué lundi par l'explosion d'une bombe artisanale au cours d'une patrouille à pied, dans le sud de la province de Kandahar.

Le soldat Alexandre Péloquin, 20 ans, du 3e Bataillon du Royal 22e Régiment, participait à une opération d'une durée de six jours visant à trouver et à neutraliser des engins explosifs improvisés dans le district de Panjwayi. Il est mort dans le village de Nakhoney, à environ 15 kilomètres au sud-ouest de Kandahar. L'explosion n'a fait aucun autre blessé.

Les Forces canadiennes ont précisé que 15 bombes artisanales avaient ainsi été retirées du secteur. Lors de ces missions, les soldats circulent aussi à pied dans des villes et villages, afin de discuter avec les résidents de l'endroit.

« Pelo, comme ses amis l'appelaient, était un homme fort, avec une forme physique remarquable et un grand courage, a déclaré le commandant des Forces canadiennes en Afghanistan, le brigadier-général Jonathan Vance. Ce jeune homme s'est sacrifié pour une noble cause; il croyait en son rôle de soldat et son dévouement à la mission était exceptionnel. » Le premier ministre Stephen Harper a offert ses condoléances à la famille et aux amis du soldat Péloquin.

Originaire de la région des Laurentides, Alexandre Péloquin laisse dans le deuil sa mère Monique.

Le jeune homme est le 119e militaire tué depuis le début de la mission canadienne en Afghanistan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !