•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le français, langue publique

Manifestation du Mouvement Montréal Français
Radio-Canada

Le MMF organise une manifestation à Montréal pour réclamer l'usage de la langue française dans les services publics.

Le rejet du projet de loi C-307, sur l'application de la loi 101 au fédéral, déposé cette semaine par le Bloc québécois à la Chambre des communes, a des suites.

À Montréal, des centaines de personnes participent, au parc des Faubourgs, près du pont Jacques-Cartier, pour un grand rassemblement. L'événement est organisé par le Mouvement Montréal Français (MMF).

Les manifestants veulent faire pression pour renforcer l'application de la loi 101 à Montréal, réclamer que le français soit l'unique langue parlée dans la fonction publique fédérale au Québec et une plus grande offre de services en français pour les nouveaux arrivants.

« Normalement, s'il y a des services publics en anglais, ça devrait être délimité pour les anglophones, ça ne devrait pas servir à angliciser les nouveaux arrivants. Chaque fois qu'il y a des services en anglais, c'est comme si on donnait comme signal aux nouveaux arrivants qu'il n'y a pas besoin d'apprendre le français, tous les services sont en anglais. Alors, que le gouvernement du Québec donne des services uniquement en anglais à 75 % des immigrants allophones à Montréal, c'est inacceptable », estime le président du MMF, l'ex-député péquiste Luc Thériault.

M. Thériault a également rappelé que la loi 101 établit depuis plus de 30 ans que le français est la seule langue officielle de travail et de l'espace public au Québec.

Le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, est de son côté revenu sur le rejet du projet de loi C-307. Il a accusé le gouvernement conservateur de reconnaître, d'un côté, la nation québécoise, mais d'un autre côté, d'ignorer sa langue.

La chef du Parti québécois, Pauline Marois, le député Pierre Curzi, des représentants de la FTQ, de la CSN et de la CSQ participent également à l'événement. Le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Mario Beaulieu, ainsi que des artistes comme le groupe Vilain Pingouin et les auteurs Bruno Roy et Yves Beauchemin, sont aussi du nombre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !