•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un geste d'appui aux francophones

Le premier ministre Danny Williams
Le premier ministre Danny Williams

Le premier ministre Danny Williams, à l'occasion de la journée provinciale de la francophonie, promet de protéger la langue et la culture des francophones de sa province.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Danny Williams, a participé vendredi pour la première fois à la traditionnelle levée du drapeau franco-terre-neuvien, devant l'édifice de l'Assemblée législative.

À cette occasion, il a prononcé quelques mots en français. « Bonjour et bonne journée provinciale de la francophonie. Merci », a-t-il dit.

Ce geste symbolique prend beaucoup de sens aux yeux des francophones de la province. Ces derniers représentent seulement 0,5% de la population, mais selon Danny Williams, c'est une raison de plus pour les aider.

Danny Williams souligne que la présence française remonte à plus de 500 ans dans cette province, et que c'est une partie importante de la culture terre-neuvienne.

Sur le parvis de l'édifice législatif, Danny Williams a retrouvé Maurice Champdoizeau, son professeur de français à l'école secondaire au début des années 60.

« Moi j'ai bien l'impression qu'avec Danny Williams, il y aura beaucoup plus d'argent distribué pour la cause française qu'avant », affirme M. Champdoizeau.

Le premier ministre Williams a d'ailleurs réitéré son engagement moral et financier aux francophones, entre autres pour le projet d'une radio communautaire.

Aucun thème sélectionné