•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Scientologie devant le juge

Le centre de scientologie « celebrity centre » à Paris

Le centre de scientologie « celebrity centre » à Paris

Photo : AFP / Joel Saget

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2009 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Scientologie subit un procès pour « escroquerie en bande organisée ». L'organisation risque la dissolution en France.

L'Association spirituelle de scientologie et sa librairie parisienne, ainsi que sept scientologues, comparaissent lundi devant le tribunal correctionnel de Paris pour « escroquerie en bande organisée ».

L'Église risque la dissolution en France et une amende de près de 8 millions de dollars.

Les personnes physiques, poursuivies pour « exercice illégal de la pharmacie », risquent jusqu'à dix ans de prison et 1,5 million de dollars d'amende.

Ils sont accusés d'avoir distribué à des adhérents des vitamines et des traitements relevant du monopole pharmaceutique.

L'affaire a débuté par une plainte pour escroquerie, fin 1998. Abordée par des scientologues pour un test de personnalité gratuit, une femme avait fini par dépenser plus de 31 000 $ pour des cours « de communication et de réparation de vie », l'achat de livres, de médicaments et d'un « électromètre », un appareil électrique censé mesurer la « charge mentale » présente chez les patients.

« Nous allons discuter pied à pied afin de démontrer qu'il n'y a pas eu de manipulation mentale », explique l'avocat de l'association, Me Patrick Maisonneuve.

Par ailleurs, la Scientologie déposera auprès du rapporteur spécial sur la liberté de religion à l'ONU une plainte visant Georges Fenech, président d'une mission interministérielle consacrée aux sectes, a déclaré Éric Roux, le représentant de la Scientologie en France.

 Les scientologues sont 45 000 en France, la Scientologie existe depuis 50 ans dans notre pays [la France] et nous n'entendons pas laisser bafouer nos droits fondamentaux .

Éric Roux

Péripéties judiciaires

La Scientologie a eu de nombreux démêlés avec la justice en France. En septembre dernier, elle avait dénoncé le « harcèlement » des autorités françaises à son égard.

En 2003, la cour d'appel de Paris avait relaxé l'association de l'accusation d'escroquerie, mais l'avait condamnée pour une affaire de fichiers informatiques.

En 1995, la première association française de scientologie avait été dissoute pour n'avoir pas payé ses impôts au fisc, qui lui refusait le statut d'Église.

La scientologie

Fondée en 1954 aux États-Unis par Ron Hubbard (1911-1986), auteur de science-fiction, la Scientologie revendique « des millions de membres et 6000 églises » dans 159 pays.

Considérée comme une religion aux États-Unis, où elle compte des adeptes renommés comme Tom Cruise et John Travolta, elle fonde son action sur la « dianétique », une « science de la santé mentale », selon Hubbard, qui permettrait d'accéder au bonheur en se purifiant des éléments mentaux négatifs.

L'organisation, qui se heurte également à des difficultés en Allemagne, a réussi à être reconnue comme association religieuse dans de nombreux pays, comme le Japon, le Canada ou l'Espagne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !